C

C

Cabestan : Systéme rotatif placé dans les gares de marchandises de l'ancien temps. Les manoeuvres de wagons dans la gare étaient effectuées à l'aide de chevaux de trait ou de boeufs attelés au véhicule à déplacer ou par le biais de cabestans autour desquels étaient enroulées les cables.

CAB SIGNAL : Etat de la signalisation directement affichée en cabine sur le pupitre du conducteur. Les lignes T.G.V. n'ont pas de siglalisation latérale, les informations sont directement transmises au train par balises* et affichées au CAB SIGNAL et KVB*.

Cabforward : Surnom donné aux locomotives de type 230+031 avec cabine de conduite à l'avant!

Cablot : Cable électrique reliant deux véhicules entre eux. Il y a sur les trains de voyageurs le cablot de chauffage, la ligne de train, le cablot de sonorisation. Il y a des cablots multibrins de commande sur les rames réversibles, la cabine de conduite pouvant être à l'opposée de la locomotive.

Cacahuète : Surnom donné au signal de fin de caténaire* (aussi soutien-gorge*).

Cadavre : Engin moteur hors service.

Cadre : Ancien nom des containers.

Cadre à étiquettes: Emplacement prévu pour recevoir les etiquettes de destination sur les voitures et wagons (il peut être grillagé).

Cages à poules : Vieilles voitures à caisse en bois.

Cail : Jean-François Cail, ancien constructeur de locomotives à vapeur.

Caisse à eau : Ou soutes à eau.. ce sont les éléments du tender* destinées à recevoir l'eau nécessaire à la production de vapeur. Dans le cas des machines-tender les caisses à eau sont placées de part et d'autre du corps cylindrique de la chaudiére*.

Caisses à savon : Vieilles voitures à caisse en bois.

Caisses mobiles : Systéme de "caisse" de semi reporques routières transportables par le rail.

Calé : Se dit d'un train qui ne peut sortir du triage parce qu'il est "à poil"*, c'est à dire qu'on ne peut lui affecter un engin moteur ou qu'il manque le personnel de conduite.

Cale soupapes : Charbon de mauvaise qualité, poussier*.

Calendrier voyageurs : Calendrier précisant les périodes blanches , bleues ou rouges tout au long de l'année, pour connaitres les périodes de pointe ou les périodes pendant lesquelles l'usage des cartes de réduction est possible.

CAMO : Abréviation de CAisses MObiles.

Canton : portion de voie du block. Chaque canton est protégé à l'entrée par un signal. S'il est occupé, c'est à dire si un train ou même un seul véhicule y est présent le signal d'entrée est fermé.

CARRISSIMO : Carte de réduction proposée par la SNCF. 

Castor : Systéme proposé par la S.N.C.F. dans l'immédiat aprés guerre. Pour permettre aux agents de se loger la S.N.C.F. encourage par diverses actions la construction de maisons par leur propriétaire. Ce sont les cités CASTOR.. (voir histoire de l'habitat collectif)

Caravelles : Surnom des Autorails X 4500.

Carbi : Surnom donné au charbon.

Carnet de bord : Livret disposé dans chaque locomotive et voitûre sur lequel sont consignés toutes les pannes, problémes ayant pu se dérouler durant le voyage, par le personnel de bord ou de conduite. Le CB est le "carnet de santé" du véhicule.

Carré : Signal d'arrêt absolu. Présenté en signalisation mécanique par une tôle à damier rouge et blanc, avec 2 feux rouges horizontaux ou verticaux la nuit, et en signalisation lumineuse par 2 feux rouges verticaux. Le carré violet est une cocarde complétement violette ou un feu violet sur les voies de manoeuvre.

Carré Violet: Voir carré*

Carré Violet nain : (Voir carré*) Signal implanté au ras du sol pour des questions de gabarit réduit.

Caténaire: Fil de contact électrique placé au dessus des voies. Les locomotives électriques viennent y puiser leur énergie par le frottement du pantographe*. Les caténaires sont supportées par des supports, elles diférent suivant qu'elles conduisent du courant 1500 V continu ou 25 000 V alternatif. (voir aussi le mur de la caténaire)

CC: Désignation des locomotives électriques ou diésel avec 2 bogies à 3 essieux.

Cendrier : Caisse métallique située sous le foyer et destinée à recevoir les cendres. Le cendrier doit être vidé aprés chaque voyage de même que la boite à fumée*.

Centipède : Surnom donné aux locomotives de type 160.

Cerclo : Cercle de métal placé sous le manipulateur de traction, que le mécanicien doit manoeuvrer régulièrement, sur les engins équipés de la veille automatique avec contrôle de maintien d'appui*.

Chaînes de sécurité : Chaines placées de part et d'autre de l'attelage central sur les anciens wagons et voitures. Destinées à palier la fragilité des attelage, elles disparaissent peu à peu du matériel roulant au XX eme siécle. En 1934 l'utilisation "normale" des chaînes ets supprimé. En 1942, le matéirle neuf n'est plus équipé de chaînes et le matériel qui passe en révision perd les sinens. Entre 1951 et 1955, toutes les chaînes restantes son déposées.

Chaix : Indicateur célèbre des chemins de fer (voir Napoléon Chaix imprimeur).

Challenger : Surnom donné aux locomotives de type 230+032 (ou 4 6 6 2).

Champignon : Partie supérieure du rail sur laquelle s'appuient les roues. Il existe des rails à double champignon, donc réversibles (en théorie).

Chandelier : Signal mécanique regroupant plusieurs "toles"* sur un même mât.

Changer de bout : sur les rames réversibles ou dans les leocs, action pour le mécano de se déplacer à l'autre extrémité.

Chantier multimodal : Zone d'échange entre divers modes de transport (Fer/route ou fer/mer par exemple). Les containers* ou caisses mobiles* sont déplacées à l'aide de portiques pour passer d'un mode de transport à l'autre.

Chapeau mou : Surnom donné aux ingénieurs et cadres.

Chapelles d'introduction : Organe particulier de la locomotive vapeur servant à l'introduction de l'eau dans la chaudière sous pression.

Charge : Quantité de charbon enfournée régulièrement par le chauffeur dans le foyer de la locomotive à vapeur.

Chariot transbordeur : Chariots sans fosse utilisés dans les gares pour déplacer les wagons d'une voie sur une voie paralléle, à une époque ou les aiguillages étaient peu répandus. Comme les plaques tournantes, les ponts transbordeurs ont disparu à cause de l'allongement des véhicules et de l'augmentation des vitesses de circulation. Il reste toutefois quelques chariots transbordeurs dans certains grands dépôts ou ateliers du matériel.

Chaudron : Caisse nue de voiture, avant son aménagement.

Chauffage : Le chauffage des voitures était réalisé par des bouillottes placées sous les pieds des voyagers, par la présence d'un poële à anthracite, par circulation d'eau chaude ou de vapeur produite par la loco ou un fourgon chaudière, puis par des convecteurs électriques.

Chauffage : Grippage d'une fusée d'essieu par manque de lubrification.

Chauffeur : Agent ayant la charge de l'entretien et de l'alimentation du feu. Le chauffeur devait veiller à une juste alimentation en combustible et en eau pour permettre une bonne vaporisation. Il pouvait dans certains cas (courbes à droite) épauler le mécanicien* pour la visualisation des signaux.

Charbon: Trés présent dans le monde du chemin de fer au XIX eme et début du XX eme siécle. On parle plutôt de houille. Plusieurs qualités de houilles sont utilisées suivant les services à assurer. Il est à noter que la houille consommée n'est pas sous forme de boulets, comme ceux que l'on met dans le poêle, mais sous forme de blocs plus ou moins gros ou de briquettes*...

Charbonnière : Locomotive à vapeur chauffée au charbon, par opposition à une mazoutière*.

Chasse pierres : Element placé devant les roues des locomotives destiné à repousser les éventuelles pierres ou objets se trouvant sur la voie.

Châssis : Bâti principal de la locotive à vapeur, électrique ou des voitures et wagons. Il supporte les organes de roulement et de suspension, la caisse pour les voitures et wagons, ainsi que la chaudière et le moteur pour les locos vapeur. A l'origine, les châssis de wagons étaient réalisés en bois. Il existe plusieurs types de chassis de locomotives à vapeur; suivant leur constitution... avec longerons entretoisés, moulés etc ..

Château : Container spécial utilisé pour le transport de matiéres radioactives.

Château d'eau : Construction spécifique destinée au stockage et à la distribution de l'eau. Les châteaux d'eau anciens sont en général formés d'un soubassement en maçonnerie surmonté d'une cuve. Les constructions modernes sont réalisées en béton armé. Très présent à l'époque vapeur, les châteaux d'eau devenus inutiles ont été démontés.

Chaudiére : C'est à la fois la partie cylindrique de la machine à vapeur où l'eau est transformée en vapeur, mais aussi le lieu où de l'eau est chauffée par le lampiste pour le remplissage des bouillottes*, et enfin des fourgons destinés à procurer de la vapeur pour le chauffage des voitures quand la traction vapeur a disparu.

Chaudron : Idem bouillottes*. Surnom des locomotives à vapeur.

Chaudron : "Carcasse" de base d'une voiture voyageurs.

Chauffage : Le chauffage des voitures de voyageurs était effectué à l'origine pour les premiéres classes par des bouillottes* placées sous les pieds des voyageurs. par la suite les rames sont chauffées par de la vapeur dérivée de la locomotive, puis des fourgons chaudiéres* et enfin par des radiateurs électriques. Notons que dans certaines voitures trés anciennes et dans les fourgons et les autorails le chauffage était souvent assuré par un poêle à anthracite!

Chef de cour : Le responsable dans les dépôts du bon classement des engins de traction sur les grils.

Chef de feuille : Le responsable de la commande des équipes de traction. Il élabore les roulements.

Chemineau: Terme du milieu du XIX eme siècle, désignant les ouvriers agricoles se déplaçant de ferme en ferme pour travailler. Le terme comporte une certaine connotation négative.

Cheminot: Terme utilisé depuis environ 1872 pour désigner les employés des compagnies de chemin de fer.

Chicago : Locomotive du PO fabriquée aux USA.

Chieuvres: Surnom donné aux locomotives 230 F Sud-Ouest.

Chiffonnier : (Ou patachon*) Train lent qui s'arrête dans chaque gare pour effectuer le "ramassage" des wagons.

Chine: Il ne s'agit pas du pays bien connu, mais d'un mot dérivé du verbe "chiner"... Au chemin de fer, on parle de "charbon de chine" ou de "vin de chine"... Il s'agit de morceaux de charbon ramassé dans les dépôts pu le long des voies, voire du charbon que quelques cheminots bienveillants font chuter du tender au passage dans une gare ou à proximité d'une maison de PN... et qui alimente fort à propos le poële... Le vin de chine est soutiré dans les triages des "foudres" transportés sur les wagons au moyen d'une méche à bois... un petit trou dans le tonneau et on peut remplir une bouteille... Une cheville de bois vient ensuite réparer et éviter la vidange compléte... Le vin de chine a disparu avec l'arrivée des citernes métalliques...

Ciel : Le ciel du foyer* est la partie supérieure de celui ci. Le ciel est équipé de bouchons fusibles en plomb*, pour la sécurité.

Cigares du PLM : Surnom donné aux 241 A du PLM, à cause de la forme du paraboloïde de Prandtl placé à l'avant de la boîte à fumée.

Cigogne : Burette à long goulot pour le graissage des boîtes à huile.

Circuler sur chaînes: Circulation d'un train dont les véhicules ne sont reliés entre eux que par des chaînes de sécurité. Pratique exceptionnelle sur certains réseaux secondaires mais interdite à la SNCF.

Circuit de voie : Système de détection électrique de la présence ou de l'abscence d'un essieu (et donc de fait d'un véhicule) dans un canton*.

CIWL : Compagnie internationale des Wagons Lits* (voir les voitures) créée par G Nagelmakers.

Classe: Le confort des voitures voyageurs est croissant suivant les 3 classes... La troiséme classe n'est plus utilisée depuis les années 60. Notons enfin que les gares sont aussi classées..

Clé Bourré : Clé d'enclenchement*. La clé Bourré permet de verrouiller un levier de commande d'auguille par exemple.

Clé de Berne : Clé comprenant plusieurs formes (carré en creux, carré en relief, clé spéciale), destinée au personnel. la clé de Berne permet d'ouvrir les portes des voitures, fourgons, machines...

Cloche : Les tenders des anciennes locomotives à vapeur étaient pourvus d'une cloche reliée par une ficelle à la premiére voiture. En cas de danger, le chef de train pouvait alerter l'équipe de conduite et faire arrêter le train en agitant la cloche.

Cloche : L'usage de cloches était trés fréquent au chemin de fer. Divers signaux codés pouvainet être envoyés de gare en gare par des systémes de cloches électriques. Des cloches type Leopolder* ou autre étaient utilisées pour avertir de l'arrivée d'un train dans une gare ou sur un PN*.

CNC : Compagnie Nouvelle des Cadres, devenue Compagnie Nouvelle des Containers.

Coach : type d'aménagement des voitures à voyageurs modernes, sans compartiments avec couloir central.

Cocarde : Idem tôle*.

Cochonières : Wagons pour le transport des porcins..

Cocote minute : Surnom des fourgons chaudiéres.

Coeur : Piéce centrale d'un aiguillage où se croisent les rails. C'est une des parties les plus fragiles des aiguillages.

Coketier : Wagon spécialisé pour le transport du charbon.

Coketier : Employé dont la fonction est le chargement des tenders en charbon.

COLT : Logiciel de suivi en temps réel du trafic de la ligne TGV Méditerranée (Coordination Opérationelle de la Ligne Tgv) .

Columbia : Se dit de machines à vapeur de diagramme 121 .

Coulé : Désheuré.

Combiné : Transport par caisse mobiles permettant d'utiliser en combinaison les avantages du rail et de la route.

Commissionnement : Intégration définitive d'un agent au sein de la compagnie, aprés une période d'essai. Un agent commissionné acquiert le statut de cheminot.

Compagnon : Ouvrier de métier.

Compound : Se dit de locomotives à double détente de vapeur. La vapeur subit une premiére détente dans les cylindres HP puis passe par les cylindres BP avant d'être rejetée à l'athmosphére.

Compresseur : Organe de la locomotive mu par un moteur à vapeur ou par un moteur électrique destiné à assurer la production d'air comprimé pour le freinage. Les anciens compresseurs à vapeur étaient autrefois surnommés "petit cheval"* à cause du bruit caractéristique de leur échappement.

Conducteur : Agent assurant la conduite des machines électriques ou diesel.

Conducteur : Agent de la Compagnie Internationale des Wagons Lits ayant la charge d'une voiture lits (Il veille au confort des passagers).

Conduite blanche : Simple tuyau destiné à assurer la continuité du circuit pneumatique de freinage, sur un véhicule non freiné. Quand le frein pneumatique a été installé sur les wagons, le nombre de vèhicules à équiper était très élevé. Ainsi bon nombre de wagons n'ont été équipé que d'une conduite blanche. Le nombre de wagons non freinés incorporés dans un train est limité.

Compartiment : Aménagement des voitures à voyageurs, par petits groupes de places avec couloir latéral.

Composter : Action d'oblitaration du titre de transport avant l'embarquement.

Concombres : Surnom donné aux autorails X 73500.

Conchita : Surnom local donné au wagon aspirateur de Paris Nord.

Consolidation : Se dit de machines à vapeur de diagramme 130 .

Container : Ou Conteneur, caisse métallique mobile permettant le transport de marchandises par divers moyens (route, fer, mer....) sans transbordement des marchandises.

Contre vapeur : utiliser la vapeur pour le ralentissement du train, en introduisant la vapeur dans les cylindres dans un cycle opposé à celui produit par le mouvement naturel de la machine.

Contre rail : Rail placé à proximité intérieure du rail de roulement. Le contre rail est destiné à guider la roue au passage de points singuliers comme les coeurs d'aiguilles*.

Contre voie : Espace situé entre les 2 voies. Il est dangereux et interdit de descendre à contre voie.

Convoi : Ensemble de voitures ou wagons accouplés ensemble et tractés par un engin moteur.

Coopérative : Systéme social d'achats groupés créé (économats) par les cheminots. Souvent créées localement les coopératives sont fédérées. Les achats groupés permettent d'obtenir de meilleures conditions, dans les domaines alimentaires, mobilier, vêtements etc. Les cheminots passent leurs commandes ou achètent sur place directement. On compte en 1916 plus de 50 sociétés coopératives sur le réseau P.L.M..

Coordination : Système visant à utiliser, pour les besoins du service public, le meilleur des moyens de transport, entre le rail et la route et d'éviter ainsi les doublons inutiles et coûteux à la collectivité, ou à coordonner les services rail et route pour assurer une desserte optimale aux usagers. En général une ligne de chemins de fer "coordonnée" est souvent une ligne fermée...

Cor au pied : Surnom donné aux Pétards*.

CORAIL : Série de voitures à voyageurs modernes (abréviation de COnfort sur RAIL). La série comprend de nombreux types de voitures y compris, mixtes, couchettes, restaurant... Certaines voitures ont été rénovées et passées sous la marque "Téoz" et "Lunéa" pour les voitures couchettes. Le terme Corail est abandonné en 2012 au profit de trains "Intercités".

Corbeau de vigie : Surnom donné aux serre freins*.

Cornes : pantographe*. Lever les cornes... monter les panto.

Corps cylindrique : Partie cylindrique des chaudières de locomotives à vapeur, renfermant le faisceau tubulaires et la boîte à fumée.

Coucou : Surnom des petites locomotives de manoeuvre.

Couchette : Lit rabattable en position nuit dans les voitures équipées.

Coudé : Essieu de locomotive vapeur compound* en forme de villebrequin. Les bielles des pistons internes sont raccordées sur l'essieu coudé.

Couper : Opération inverse d'atteler*.

Coupe : "Tranche" d'un convoi en cours de débranchement et dévallant sur le triage.

Coupe vent : Surnom des locomotives 220 C à cause de leur cabine en pointe. par la suite le P.L.M. conservera cette forme coupe vent à ses cabines de locomotives.

Couplage : "Réunion" de 2 voitures assurant un service complémentaire... par exemple une voiture pullman avec cuisine couplée avec une pullman sans cuisine... Le service de restauration étant alors assuré par une seul brigade pour les 2 voitures.

Coupole : Dôme vitré placé au dessus du pont tournant des anciennes rotondes. Sauf pour certaines régions soumises à de fortes intempéries, les coupoles des anciennes rotondes* ont été rapidement enlevées. Il reste aujourd'hui une coupole classée monument historique au dépôt de Chambéry.

Couscous : Idem, cale soupapes* ou farinard*. Houille de mauvaise qualité, par opposition au criblé*.

Coussinets : Piéces mécaniques en bronze dans lesquelles tournent les fusées d'essieux, situées dans les boîtes d'essieux. En cas de mauvaise lubrification les les coussinets peuvent chauffer voire gripper (boîtes chaudes) et provoquer une avarie. Sur les machines modernes les coussinets sont remplacés par des roulements à rouleaux.

Couvert : Wagon en forme de caisse fermée, destiné au transport de marchandises craignant la "mouille".

Crampton : se dit de locomotives de disposition d'essieux 210. Célèbre constructeur de locomotives Anglais, Sir Thomas Russell Crampton.

Crampton : Célèbre constructeur de locomotives Anglais, Sir Thomas Russell Crampton (1816 - 1888).

Crans : Crans du volant de changement de marche.

Cravaté : Idem chapeau mou*. Surnom donné aux cadres.

Créosote: Sorte de goudron de houille dont sont impréniées les traverses* pour éviter leur pourrissement.

Criblé: Houille calibrée (passée au crible) destinée à des usages particuliers. L'usage du stocker* impose l'utilisation de criblé.

Croc : Ringard*. Outil recourbé servant à décrasser le feu.

Crochet : Temps de stationnement d'un engin moteur entre deux périodes de roulement.

Crocodile: Systéme de répétition* des signaux en cabine. Le crocodile est placé entre les 2 files de rails. une brosse placée sous l'engin moteur vient frotter sur le crocodile et retransmettre ainsi l'information sur l'état du signal en cabine de conduite.

Crocodile: Surnom donné à certaines familles de locomotives électriques à cabine central (CC 14100). Très usité sur le réseau Suisse.

Cul jaune : Wagon retiré du service dont les dossiers sont peints en jaune. Il peut être utilisé à des fonctions spéciales dans un triage, une gare, un dépôt, mais il ne peut plus emprunter les lignes en circulation. C'est pour éviter toute erreur que les dossiers du wagon sont peints. Il peut être également revêtu de la lettre Z peinte sur les faces.

Culs de bateau : Surnom donné aux 141 TA.

Cul de plomb : Agent administratif.

Cuisses propres : "Avoir les ...". Convient à une machine en état de marche, sans avarie ou restriction d'usage.

Cyclope : Surnom donné aux rames réversibles (Paris / Tours) à cause de la vitre unique de la cabine arrière ou aux 2D2 5400 à cause de leur seul phare..

Cylindre : Partie essentielle du moteur des locomotives à vapeur. Les cylindres sont des cavités (cylindriques, comme leur nom l'indique...) qui reçoivent le piston. Le dit piston reçoit alternativement, par le biais du tiroir*, de la vapeur sous pression sur chacune de ses faces, ce qui provoque un mouvement rectiligne de celui ci. Ce mouvement rectiligne est transmis au roues motrices via une bielle*. Il existe sur certaines machines à vapeur (Sur les machines compound*) 2, 3 ou 4 cylindres. les cylindres de machines à vapeur peuvent être placés à l'extérieur des longerons (cas le plus fréquent) mais parfois également à l'intérieur (machines anciennes).

°°°°°°°°°°°°°°°

Les autres pages....

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

;



20/10/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion