CHEMINOTS ET RESISTANTS..

37

ILS ONT DONNÉ LEUR COURAGE ET PARFOIS LEUR VIE ... LES CHEMINOTS RÉSISTANTS OU MORTS POUR LA FRANCE...

 

ACKERMANN

André, Nicolas Ackermann (14/3/22 - 1/2/95). Alsacien d'origine, engagé volontaire dans l'armée Française en 1914, il rejoint la Zone Libre pour échapper à l'incorporation dans l'armée Allemande. Entre en résistance en 1942 et participe à de nombreuses actions. Recherché par la Gestapo il rejoint le maquis Luberon. Arrêté puis déporté en Italie, il parvient à s'évader avec 6 de ses co-détenus et à revenir en France. Il devient alors chef de compagnie dans le maquis et participe à des sabotages puis à la libération d'Alès, de Nîmes, de Lyon. A la libération il rejoint la S.N.C.F. et termine sa carrière en 1977. Marié une première fois à Bollène en 1945, remarié ensuite à Paris. Secrétaire générale de l'ANCAC (association nationale des cheminots anciens combattants) de 1965 à 1977. Décoré de la croix de guerre avec palmes, officier de la Légion d'Honneur.



ARTAUD

Edmond Paul Artaud. Contremaître au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt, jusqu'à son arrestation par la GESTAPO le 17 avril 1944. Il est l'organisateur et le chef du groupe FTPF. Il s'occupe de collecte et transmission d'informations, à divers coups de mains, de la liaison avec les autres maquis, ainsi que de la distribution des explosifs.   


AUGET

René François Auget est né le 24 août 1924 à Avignon. Ouvrier au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en octobre 1943. Il participe à l'attentat du 19 février. Il dissimule également des pièces de rechange et d'outillage au dépôt.


AUMAGE

Robert Léon Aumage voit le jour le 26 août 1908 à Mollans (26). Chef de brigade ouvriers au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en octobre 1943, jusqu'à la libération. Il participe entre autres, à l'attentat au dépôt le 19 février 1944. Il assure également le "camouflage" et le sabotage de piéces de rechange, afin de ralentir les réparations de machines. Il "sabote" également des machines en réparation.


BENOIT

Armand BENOIT, né le 20/3/ 1914. Employé à la S.N.C.F. Membre du groupe F.T.P. des rotondes dirigé par Philippe Fajardot. Arrêté le 26 avril 1944 aprés l'attentat des rotondes. Mort en déportation.


BERAUD

Henri BERAUD, né le 5/2/ 1910. Employé à la S.N.C.F. ajusteur au dépôt d'Avignon. Arrêté le 17 mai 1944 aprés l'attentat des rotondes. Incarcéré à Compiègnes (Matricule 36.666). Mort en déportation.


BLANCHARD

Léon Marius BLANCHARD est né le 7 août 1918 à Sorgues. Ouvrier ajusteur au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en décembre 1943. Il est arrêté par la Gestapo le 17 mai 1944, suite à l'attentat du 19 février, il est déporté à Novengamme où il décède le 22 mai 1945.


BONNET

Maurice BONNET, né le 19/8/ 1912. Employé à la S.N.C.F. ajusteur au dépôt d'Avignon. Arrêté le 17 mai 1944 aprés l'attentat des rotondes. Mort en déportation.


BRACHET

Henri Robert BRACHET, né le 30 août 1911 à Paris. Employé à la S.N.C.F. Ajusteur tourneur au dépôt d'Avignon. Arrêté le 9 mai 1944 aprés l'attentat des rotondes. Fusillé le 22 août 1944 prés de Montélimar.


BRUHAT

Louis BRUHAT, né le 3/12/ 1913. Employé à la S.N.C.F. ajusteur au dépôt d'Avignon. Arrêté le 9 mai 1944 aprés l'attentat des rotondes. Fusillé le 20 août 1944 prés de Montélimar.


CARPENTRAS

Louis CARPENTRAS, né le 23/8/ 1912. Employé à la S.N.C.F. ajusteur au dépôt d'Avignon. Membre groupe F.T.P. .Arrêté le 17 mai 1944 aprés l'attentat des rotondes. Mort en déportation.


CASSETARI

Paul André CASSETARI, né le 3/1/ 1900. Employé à la S.N.C.F. . Arrêté le 10 août 1943 pour faits de résistance. Déporté le 5/10/43. Décédé le 8/2/44.


CHAMBONNET

Maurice CHAMBONNET (23/1/1912). Ouvrier au dépôt d'Avignon. Arrêté le 17 mai 1944. Déporté à Compiègnes le 3 juillet 1944 (matricule 43.343). Déporté à Neuengamme (matricule 36.669). Aurait sauté du train en marche... Resté disparu en 1948. Mort en déportation.


CLAUZON

Louis célestin CLAUZON, né le 12/08/1905 à St Etienne. Employé à la S.N.C.F. Sous chef de brigade. Entre en résistance en avril 1942. Arrêté à 2 reprises pour faits de résistance. Le 28 avril 1942 pour distribution de tracts (interné à Marseille du 1/5/ au 8/8/42) et 16 septembre 1943 par la Gestapo. Accusé de participation à l'attentat du dépôt, il est déporté en Autriche, à Linz, d'où il rentre le 27 mai 1945.


CORNET

Marcel Charles CORNET, né le 19 décembre 1908 à Entraigues. Ouvrier ajusteur au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en mars 1943, puis doit fuir et rejoindre la maquis de la Drôme le 11 05 1944. Il participe entre autres, à l'attentat au dépôt le 19 février 1944 et à l'attaque du train de permissionnaires Allemands à Barbentane le 8 mars. Il décède le 24 novembre 1989.


CRESPON

Raoul Crespon voit le jour le 16 novembre 1905 à Alés. Agent au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en octobre 1943, jusqu'à la libération. Il participe entre autres, à l'attentat au dépôt le 19 février 1944. Il assure la fonction de recruteur et conseiller pour le groupe FTPF. Il doit fuir au maquis le 15 mai 1944, pour échapper à la GESTAPO.


DUPEYRE

René Emile DUPEYRE est né le 19 novembre 1921 à Caderousse. Ouvrier au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en octobre 1943 jusqu'à la libération. Il participe à l'attentat du 19 février.


GARCHET

Jean GARCHET, ancien Employé à la S.N.C.F. ex chef de gare d'Avignon. Il fournit de nombreux renseignements au résistants, sur les marches des trains.


GOURDIN

Émile Maurice François GOURDIN, né le 1/10/1890 à Montélimar et décédé le 6/12/1944 à la gare de Cavaillon, des suites de sa captivité.

Pour avoir participé ou facilité diverses actions de résistance et de sabotage, M GOURDIN, chef de gare de Cavaillon a été arrêté par la Gestapo et déporté. Il décèdera à son retour de captivité des suite des sévices endurés.


LETELLIER

Amédée Louis Félicien LETELLIER est né le 22 octobre 1898 à Moulins (03). Ouvrier au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance dans la Résistance Intérieure Française. Il est arrêté par la Gestapo le 16 septembre 1943, déporté du 16 juillet 43 au 27 mai 1945.


LEYRIS

LEYRIS, juge d'instruction au tribunal de carpentras sous l'occupation Allemande. Il joue un rôle important dans la résistance, en protégeant les inculpés et en participant lui même à diverses actions. Il participe directement à l'attentat des rotondes d'Avignon. Activement recherché par la Gestapo il est arrêté le 5 août 1944.


MARCEL

Jacques MARCEL est né le 6 février 1905 à Marseille. Ouvrier au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en 1943, jusqu'à son arrestation par la Gestapo le 17 mai 1944. Il participe à l'attentat du 19 février et est à ce titre arrêté par la Gestapo le 17 mai 1944. Il est incarcéré à la prison Ste Anne, puis aux Beaumettes à Marseille, avant de partir pour le camps de Compiégne et la déportation à Novengamme entre le 16 juillet 44 et le 25 mai 1945.


MAURAND

Adrien MAURAND. Employé à la S.N.C.F. Avignon . Arrêté le 16 septembre 1943 et déporté le 9 octobre, il rentre en 1945.


MEGUIN

Gaston MEGUIN est né le 25 août 1910 à Gordes. Ouvrier au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance en novembre 1943, jusqu'à la libération. Rejoint le maquis où il se distingue lors d'une action d'éclat à Montclus (Htes Alpes) ainsi qu'à Nyons et Ste Cécile.


MELVE

Fernand Melve (11/2/1900 - 31/03/1987), Vauclusien de souche, fils de paysans, il entre au P.L.M. en 1930. Adhérent au Parti Communiste, il est archiviste à Avignon, du syndicat C.G.T.U., membre du bureau du syndicat jusqu'en 1939. Monilisé en 1940, puis démobilisé il rentre en Avignon et reprend son activité dans la clandestinité. Arrêté en 1941, il est emprisonné à la prison d'Avignon puis de Marseille. Condamné le 27/10/41 à 5 ans de prison, il est tranféré à Nîmes puis dans le Lot et Garonne. Après une tentative d'évasion, il est déporté en Allemagne. Il est libéré le 30 avril 1945. Réintégré à la S.N.C.F., il devient délégué du personnel, puis délégué auprès du directeur de Région. Il organise de nombreuses actions qui lui valent de nombreuses sanctions. La plus sévère est sa révocation le 21 juillet 1952 (amnistié en 1982). Suite à sa révocation il se consacre à la politique et devient même conseiller municipal d'Avignon entre 1953 et 1959.


PARENT

Paul Auguste Parent, voit le jour le 26 novembre 1904 à Annonay (07). Ouvrier au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en 1943, jusqu'à la libération, mais doit fuir au maquis le 1 mai 1944. Il participe entre autres, à l'attentat au dépôt le 19 février 1944 et à l'attaque de la Légion de volontaires français contre le Bolchevisme.


PATUREL

Étienne Paturel (chauffeur de route à Avignon) et son épouse Yvonne, sont décorés en 1946 de la croix de guerre avec étoile de bronze, pour leur participation très active à la résistance. Servant dans la résistance depuis 1941 M Paturel a été incarcéré 1 an, pendant lequel son épouse a poursuivi son action. Une fois libéré M Paturel a pris la tête d'un réseau de renseignement, secondé par son épouse. Ils ont échappé de justesse, avec leurs enfants, à une arrestation par la gestapo.


PEILLARD

Alphonse PEILLARD (21/7/1902), Employé à la S.N.C.F. Avignon, Chef de Sce de surveillance. Arrêté le 10 juillet 1943 pour faits de résistance. Incarcéré à Avignon, Marseille (prison St. Pierre) et Fresne. Déporté Sonder Kommando Johan Georgestadt Erzgebirge (Matricule 41.028/52). Mort en déportation.


PEYRONNEL

Jean PEYRONNEL, né le 20/3/ 1914. Employé à la S.N.C.F. chauffeur au dépôt d'Avignon. Arrêté le 17 mars 1944 aprés l'attentat des rotondes. Mort en déportation.


PEYROUSE

Roger Andrien Peyrouse est né le 17 décembre 1919 à Avignon. Ouvriers au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en octobre 1943, jusqu'à la libération. Il participe entre autres, à l'attentat au dépôt le 19 février 1944 et à l'attaque d'un train d'essence destiné au front Italien, au Pontet le 8 mars 1944.


PRAT

Jean Henri PRAT voit le jour le 4 septembre 1909 à Carpentras. Ouvrier ajusteur au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en novembre 1943, jusqu'à la libération. Il participe entre autres, à l'attentat au dépôt le 19 février 1944 et à l'attaque du train de troupes Allemands au Pontet le 20 janvier 1944. Il est du groupe qui attaque le bar de la rue des lices, et participe activement au transport et à la répartition des munitions pour le groupe FTPF.


ROGIER

Aimé Marius henri Rogier est né le 13 juillet 1907 à Sorgues. Ouvrier au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en janvier 1944, jusqu'à la libération. Il participe à l'attentat du 19 février et à l'attaque du train de permissionnaires de Barbentane. Il sabote également des piéces de rechange au dépôt pour ralentir les réparations.


SEMARD

Pierre SEMARD, Conseiller général de la Seine,
Secrétaire Général de la Fédération des Cheminots,
Membre du bureau politique du Parti Communiste Français.

Fusillé à Evreux le 7 mars 1942

Gare d'Evreux.

(Photo Rail et Mémoire)

Archives INA. Obsèques de P Sémard.

Avignon

TUSSA

Mathieu TUSSA, né le 1/7/ 1909. Employé à la S.N.C.F. ajusteur au dépôt d'Avignon. Arrêté le 17 mai 1944 après l'attentat des rotondes. Mort en déportation.


VOLLE

Auguste Julien Antoine VOLLE, voit le jour le 30 janvier 1909 à St Cirgue en Montagne (07). Ouvrier ajusteur au dépôt des machines d'Avignon. Entre en résistance au dépôt en 1943, jusqu'à la libération, mais doit fuir au maquis le 11 mai 1944. Il participe entre autres, à l'attentat au dépôt le 19 février 1944, à l'attaque d'un train de permissionnaires à Graveson, et à l'attaque du bar de la rue des Lices.


VEYRIER

Jean VEYRIER. Employé à la S.N.C.F. Avignon. Arrêté en flagrant délit et fusillé après l'attentat des rotondes.

 





Et TOUS les autres.... Cheminots ou non, qui ont directement combattu ou on soutenu par leurs actions la résistance. Louis Dugas (Cheminot à Bollène, mort à 32 ans des suites des sévices endurés), Léon Dugas, Maurice Chambonnet (cheminot), Marcelin Agnely , Jules Giraudon, Jean Arnaud (cheminot), Henri Sabatier, Eugène Bertrand, MMe Chabert, Félix Charre, etc., etc...


Les
agents SNCF Vauclusiens tués pour faits de guerre...

Les cheminots F.T.P.F. sur la place de l'horloge d'Avignon à la libération (Coll Club des cheminots Avignon)

Vous voulez aller plus loin... 1 clic...

Autres pages :

Autres sites et documents:

 

 

"La bataille du rail" - Le déraillement

 

  • Revue Histoire des Chemins de Fer (2007). Mémoire de la résistance des cheminots.
  • Pierre Sémard

Retrouvez tous les liens proposés dans ce blog sur le fichier "liste des liens".

Hé, hé !!! n'oubliez pas de poster votre commentaire ici !!
Ce serait sympa, merci.

Sauf information , les documents et photos illustrant cet article sont issus de la collection de l'auteur (photos Bézet, X, coll Chabert)...



09/11/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion