E / F / G

E

EAD: Elément Automoteur diésel.

Ecartement : Ecartement entre les rails. Voie normale 1435 mm, Voie métrique 1000 mm.

Echarpe : Collision entre deux convois latéralement, par exemple au niveau d'une aiguille prise en talon (voir accident ferroviaire).

Eclairage : L'éclairage des lanternes sur les machines ou dans les voitures, ainsi que les lanternes fixes de gares et signaux était effectué à l'aide de lampes à huile ou pétrole. L'acétylène* etait également utilisé ainsi que le gaz de ville pour les gares placées à proximité d'installations de production de gaz riche ou dans les voitures dont le pavillon était surmonté de réservoirs, puis enfin par l'électricité. L'ensemble des installations d'éclairage étaient confiées aux lampistes*.

Eclisse : Piéce de métal qui est utilisée pour assurer une liaison vissée de deux rails.

Ecureuil : Surnom donné aux agents caténaire, souvent perchés au sommets d'échelles roulantes.

Ecureuil : Surnom donné aux serre freins*.

Ecurie : Wagons spécialement équipés pour le transport des chevaux. Les wagons écurie sont équipés de plusieurs stales où sont placés individuellement les chevaux.

Edicule : lieux d'aisances... toilettes.

Edmonson : Sir Thomas Edmonson (1752 1851), chef d'une gare anglaise, inventeur du petit ticket cartonné de chemin de fer.

Eiffel : Viaducs construits en éléments metalliques assemblés par rivetage, suivant des techniques mise au point par l'ingénieur Eiffel.

Eiffel : Gustave Eiffel, Ingénieur français (1832 - 1923), spécialiste des constructions métalliques. Constructeur de la célèbre tour parisienne et de nombreux ouvrages et viaducs en france et à l'étranger (Garabit, Bordeaux, Thouars, Espagne, Portugal, Cochinchine, Autriche etc...) .

Empattement : Distance entre axes des essieux d'une locomotive, d'une voiture ou d'un wagon. L'empattement entre les essieux extrêmes est important pour le franchissement des plaques tournantes.

EMT : Etablissement Matériel et Traction 

En voitures! : Ordre donné par l'aboyeur* aux voyageurs pour l'embarquement.

En voiture : Le mécano est dit "en voiture" s'il voyage en service dans une voiture voyageurs.

Enclenchements : Systèmes mécaniques ou électriques permettant de bloquer certaines actions incompatibles entre elles au niveau des postes d'aiguillages. Les enclenchements mécaniques par barres sont en général placés derriére les leviers sous forme d'une table horizontale ou verticale.

Engagement du gabarit : Dépasser les zones limites permises par le gabarit. Une collision est alors possible soit avec des obstacles fixes, soit avec d'autres circulations... Les chargements ne doivent pas engager le gabarit, mais le personnel de conduite non plus (dépassement de la tête, circulations en manoeuvres sur les marchepieds...), surtout sur les anciennes locomotives à vapeur... De nombreux mécaniciens ont payé de lourdes blessures voire de leur vie de telles imprudences.

Engerht : Locomotives à vapeur tender spécifiques, du nom de leur inventeur.

Enrayage : Blocage d'un essieu. Les enrayages sont à éviter car ils provoquent des plats sur les tables de roulement des roues (roues "carrées").

Enrayeur : Appelé aussi saboteur, c'est un agent employé sur les triages. Il a en charge une ou plusieurs voies. A l'appel de l'aboyeur* il court placer un sabot sur les rails pour freiner la "coupe" qui dévalle en roue libre de la bosse*. Ce dangereux métier a disparu avec l'apparition des freins de voies automatiques.

Entrebaillement : Position incorrecte d'une aiguille, losque les lames ne sont pas collées. Le risque de déraillement ou de bi-voie est important.

EP : Initiales de Embranchement Particulier. C'est une voie embranchée sur une ligne S.N.C.F. et qui pénètre dans une emprise privée pour la desserte d'un particulier.

Epreuve : Les chaudiéres de machines à vapeur sont éprouvées tous les 10 ans. C'est à dire que la chaudiére est entiérement mise à nu, puis mise sous une pression supérieure à la pression habituelle de service par un système hydraulique. Si la chaudière ne présente pas de traces de fuites, elle est validée pour une nouvelle période par apposition d'un poinçon, le timbre*, par l'ingénieur des mines.

Equipe titulaire : Equipe formé d'un mécanicien et d'un chauffeur, affectée à une locomotive à vapeur. La machine et l'équipe deviennent inséparables... C'est le contraire du régime de banalité qui affecte n'importe quelle équipe à n'importe quelle machine suivant les roulements. 

Erié : Surnom donné aux locomotives de type 030+030.

Escarbille : Petites particules de charbon qui s'échappent par la cheminée de la machine. Les voyageurs de l'époque vapeur roulant fenêtres ouvertes en avaient fréquement dans les yeux...

Essieux : Ensemble de 2 roues calées sur un axe.

Essuyer les pieds : Patiner au démarrage...

Etagères : Wagons porte autos.

ETG : Elément automoteur à Tubine à Gaz (Turbotrain).

EUROSTAR : Train à Grande vitesse entre Paris et Londres et société d'exploitation.

Eveilleur : Agent chargé de réveiller les agents de conduite dans les foyers, avant ler uprise de service.

E.X : Service de l'EXploitation...

Express : Train rapide de voyageurs qui ne s'arrête que dans quelques gares importantes.

F

 

Facilités de circulation : Les agents des chemins de fer ont la possibilité de voyager gratuitement sur leur réseau. Leurs familles ont également la possibilité de voyager à prix extrènement réduit.

Facteur : Agent chargé des services en relation avec la clientèle... Enregistrement des envois, délivrance des colis, service des quais, consigne etc..

Facteur mixte : Agent chargé des mêmes fonctions que le facteur, mais chargé en supplément de la fonction sécurité des circulations dans les gares..

Facultatif (FAC): Train dont la marche est prévue au livret de marche des trains, mais qui n'est mis en route qu'en fonction des besoins du service. Peut s'appliquer également à un train régulier rendu facultatif (dérégularisation)

Fanal : Régime d'éclairage d'avant des locomotives. (et non l'appareil en lui même). (Voir lanternes SNCF)

Faire l'heure : L'obsession de tous les cheminots... arriver à l'heure.

Faire de l'eau : Faire le plein des soutes du tender.

Faire des petits : Laisser des wagons en route suite à des ruptures d'attelages.

Faire du gaz : Produire de la vapeur...

Faire une aiguille : Manoeuvrer un aiguillage.

Faire sa pelote : Arracher la caténaire*.

Faisceau tubulaire : Ensemble des tubes horizontaux des chandières des locomotives à vapeur (voir Marc Seguin).

Falot de queue : Lanterne rouge attachée à l'AR du dernier véhicule.

Farinard : Idem cale soupapes* ou couscous*. Houille de mauvaise qualité.

Feeder : Cable électrique pour le transport du courant de traction en ligne électrifiée.

Femme enceinte : Surnom donné à certaines séries de locomotives 2D2.

FERCAM : Systéme proposé par la S.N.C.F. consistant à assurer un transport de marchandises ferroviaires, avec livraison au client final par voie routière ne demandant donc pas la disposition d'un EP*.

Fermer les trous : Mettre du charbon sur la grille du foyer aux endroits où la couche de combustible avait été arrachée ou brûlée plus rapidement. Un trou dans la couche de charbon provoque une perte de puissance.

Ferroutage : Technique qui permet de transporter un véhicule routier articulé sur un train composé de wagons spéciaux à plancher surbaissé...

Ferry : : Matériel à gabarit réduit et équipé du frein à vide, pour les liaisons avec la Grande Bretagne via les Ferry. Repérés par une marque en forme d'ancre de marine.

Fers à repasser: Surnom des locomotives type BB 12000.

Feuille : Bureau où le mécanicien passe prendre les documents relatifs au train qu'il a à effectuer. Feuille de route, avis circulations etc...

Feu blanc: Equivalent du feu vert pour les voies de manoeuvre. Il est à noter que le feu blanc était à l'origine utilisé pour la voie libre. LE feu rouge était obtenu en plaçant mécaniquement un filtre coloré devant le feu blanc. Il existait donc un danger potentiel au cas où le filtre soit empêché dans son positionnement ou brisé... le mécanicien voyait alors un signal de voie libre. Ce risque ainsi que le developpement de l'éclairage urbain augmentant les possibilité de confusions entre les feux urbains placés le long des voies et les feux ferroviaires, ont conduit à sa disparition et l'adoption du feu vert à la place.

Ficelle : Surnom de la Caténaire*.

Fiche train: Document sur lequel le mécanicien trouve les horaires et les éléments relatifs au voyage qu'il a à effectuer.

Fives Lille : Grande entreprise industrielle du nord de la france spécialisée dans la construction de matériel ferroviaire, de chaudières et de viaducs métalliques.

Flaman : Appareil indicateur de vitesse et enregistreur. Les éléments relatifs à la vitesse et à la signalisation sont enregistrés en temps réel sur une bande graphique qui est analysée au retour de voyage.

FLECHE DES HALLES : Train rapide spécialement créé pour le transport des fruits et primeurs de PROVENCE vers la capitale, remplacé par le PROVENCE EXPRESS.

Fondre les plombs : Cette expression représente une faute grave du chauffeur. En effet, si le chauffeur ne surveille pas suffisament le tube à eau*, le niveau de l'eau risque de baisser dans la chaudiére. Si par malheur cela se produit, le ciel* du foyer se découvre et, étant donné la chaleur ambiante risque de fondre. Cette fusion provquerait l'effondrement du foyer et l'explosion de la chaudiére. Pour éviter qu'une telle situation ne se produise, le ciel des foyers est équipé de bouchons obturés par une substance à base de plomb fusible. En cas d'échauffement anormal, les plmobs sont fondus et l'eau de la chaudiére en projetée dans le foyer où elle vient éteindre les flammes.

Forquenot : Ingénieur du PO à l'origine de locomotives à vapeur.

Fosse : Excavation entre les rails que l'on rencontre dans les dépôts. Il en existe plusieurs sortes suivant leur utilsation. Des fosses de visite permettant au personnel de conduite d'aller inspecter les organes internes de la machines, des fosses de basculage* dans lesquelles on fait tomber le feu lorsque la machine doit être arrétée.

Fosse aux lions : Surnom de la fosse de levage.

Foudre : Tonneau de grande capacité (50 à 300 hl). Ce type de Tonneau était autrefois assemblé (par paire) sur des châssis de wagons pour le transport des vins et alcools (wagon bi-foudres)...

Foulard : Le personnel de conduite des locomotives à vapeur est toujours vêtu d'un bleu de chauffe. L'équipement vestimentaire comprend également des lunettes et un foulard. Celui ci, retenu par un anneau en laiton est destiné à protéger le visage ou le cou.

Fourgon : C'est un véhicule ferroviaire utilisé dans les trains de voyageurs pour le transport des bagages et colis. Il est utilisé dans les trains de marchandises pour le transport des plis et valeurs et abrite le chef de train. L'usage des fourgons marchandises a disparu aujourd'hui. Celui des fourgons incorporés aux trains de voyageurs est trés limité. Dans certains cas les voitures sont mixtes voyageurs/fourgon. Notons également la présence de fourgons générateurs dans les compositions MISTRAL (génération d'électricité pour les besoins de la rame, climatisation etc.) et des fourgons chaudiéres. Notons enfin que les véhicules destinés au transport des autos des TAC sont appelés fourgons porte autos.

Foyer : A la fois le lieu où le personnel roulant vient prendre son repos quand il est hors résidence et l'endroit de la locomotive à vapeur où se produit la combustion de la houille.

Fractionner : Découper un convoi en plusieurs parties dans le cas d'une impuissance de machine ou de rupture d'attelage.

Fraisil : Ensemble des particules de charbon et de suie qui se déposent dans la boite à fumée* durant le voyage d'une locomotive à vapeur. Le fraisil doit être vidangé à l'arrivée au dépôt.

Freycinet : C'est à Foix que voit le jour, le 14 novembre 1828, Charles de Saulces de Freycinet. Il entre en 1845 à l'école Polytechnique, et en sort avec son diplome d'ingénieur en poche. Il prend alors la direction de l'exploitation du réseau de chemin de fer du MIDI entre 1856 et 1861. Il s'intéresse ensuite aux problémes d'assainissement urbain. M Gambetta le nomme délégué du gouvernement durant la guerre de 1870. Il fait son entrée en politique avec un mandat de sénateur de PARIS en janvier 1876, puis il prend le portefeuille des Travaux Publics dans le cabinet Dufaure (l'un des promoteurs du projet Legrand de 1842), le 6 décembre 1877. Il s'occupe alors pour une grande part de ses activités du chemin de Fer. Fort de son expérience de délégué du gouvernement durant la guerre de 1870 et partant du constat que le réseau ferré Français est notoirement insuffisant, pour faire face à une nouvelle guerre, il décide de mettre sur pieds un "troisiéme"(aprés la construction des grandes artéres, puis celle du réseau d'intérêt général à partir des conventions de 1859) plan de construction de voies ferrées. Ces lignes devraient permettre à la France une meilleure réactivité en cas de conflit et une accentuation des échanges commerciaux avec les pays limitrophes. La construction du troisiéme réseau est un programme hardi, prudent et mesuré... car il est mûrement réfléchi affirme M De Freycinet.

Frigorifiques :  Wagons dont la caisse est réalisée avec des matériaux isolants pour protéger des températures extérieures les denrées transportées et dont la température interne est abaissée par l'usage d'un moyen mécanique (groupe thermique externe) ou chimique. (Voir aussi frigorifiques, isothermes et température dirigée). 

Friteuses : Surnom des voitures Gril Express.

Fromage Blanc : Surnom donné au chef de service à cause de la casquette blanche de son uniforme.

Fuel lourd : Pétrole trés épais utilisé pour la chauffe des locomotives à vapeur. A température ambiante le fuel lourd est trés visqueux. Pour son utilisation à la chauffe il doit être réchauffé auparavant afin de circuler dans les canalisations entre tender et brûleur.

Fumée : Il n'était pas admis, du temps de la traction vapeur de faire de la fumée sous les halles de gares... notamment sur les trains de luxe... De nos jours les dégagements de fumée par les machines diésel, notamment dans les dépôts et/ou les grandes gares terminus, font l'objet de réclamations de la part des riverains.. (voir aussi boîte à fumée).

Funambule : Surnom des agents chargés des caténaires (idem écureuils).

Funiculaire : Commande des appareils de voie et signaux à l'aide de cables, à partir d'un poste central.

Fusée : Parties extrémes des essieux qui sont guidées dans des boîtes à huile ou à rouleaux* et sur lesquelles reposent le chassis. L'entretien des boîtes conditionne la tenue des fusées. Une rupture de fusée et en général synonyme de déraillement.

G

G : Rotondes type G. les rotondes* de type G sont des rotondes d'origine P.L.M.

Gabarit : Zone maximale dans laquelle doivent être comprises les dimensions maximales des véhicules en mouvement. Les mécaniciens vapeur devaient veiller, en sortant la tête de l'abri, à ne pas engager le gabarit, au risque d'être blessés.

Galoches : Sabots de frein.

Garage : Voie sur laquelle sont remisés des wagons ou des voitures, pour chargement ou en attente d'utilisation.

Garage franc : Limite maximale à ne pas dépasser au niveau d'une aiguille, sous pein d'engagement du gabarit*. Le garage franc est repéré par une bande blanche.

Garde barriére : Agent, chargé de garder un passage à niveau* (appelé LA barrière). Le mot barrière est donc orthographié au singulier, sauf si le garde assure simultanément la commande de plusieurs passages à niveau... Dans ce cas il devient le garde-barrières.

Gare : Une gare est une installation ouverte au service de la circulation. Pour le plus grand public la gare est l'endroit où l'on se rend pour prendre le train. Il existe aussi des gares pour les marchandises qui peuvent dans certains cas être distinctes de celles des voyageurs (liste des gares de France).

Gare : Pancarte sur les lignes à voie unique et signalisation simplifiée qui indique l'approche d'un établissement où s'applique la règlementation particulière aux gares.

Gaz : Vapeur...

Garnir les coins : Penser à introduire du combustible y compris dans les angles arrières de la grille du foyer.

Gazer : Faire du gaz... c'est à dire produire de la vapeur. Une locomotive qui produit une bonne et abondante vapeur est une bonne gazeuze. d'où la célèbre expression "est ce que ça gaze?" que l'on utilise pour demander si tout va bien.

GBE : Garé bon Etat. Locomotives garées en bon état en attente d'une éventuelle réutilisation. Le cas se présente pour d'anciennes séries en attente d'amortissement ou en cas de baisses importantes d'activité.

Glisser : Se laisser glisser. Marcher sur l'erre.

Gobernador : Surnom donné aux locomotives de type 250.

Goldorak : Surnom des T.G.V. PSE.

Gonfler une rame : Faire le plein des bombonnes d'air pour le freinage d'une rame, avant le départ.

G O P : Grande Opération Périodique. Renouvellement total de voie et ballast à intervalles programmés suivant la charge et l'armement de la ligne.

Graphique : Document sur lequel sont tracées (graphiquées) toutes les circulations relatives à un tronçon de voie sur une période de 24 Heures. Le régulateur* dispose d'un graphique téhorique et trace en temps réel un graphique correspondant aux circulations sur le terrain. La situation idéale est pour lui quand les deux document peuvent quasiment se superposer. En cas de retards ou perturbations les tracés des 2 graphiques se décalent.

Graissage : Le graissage des organes de la machine à vapeur est trés important pour sa longévité. C'est en général le mécanicien qui se charge de cette opération.

Grandes roues : Machines de vitesse. Ne pouvant augmenter la rapidité de mouvement des organes moteurs des locomotives, le seul moyen de leur donner une vitesse de plus en plus élevée est de faire croitre le diamétre des roues. Certaines machines de vitesse du réseau du Nord ont été pourvues de roues de 2.30 métre de diamétre. Mais le diamétre élevé des roues ne permet plus à la machine de tracter des charges trés élevées, ou de franchir des rampes. Le rôle est donc réservé aux "petites roues*. Etre mécanicien "grandes roues" ou aux "grands rayons" est assez valorisant, par rapport aux mécaniciens "petites roues*" affectés aux trains de marchandises, les patachons*.

Grattes tubes : Surnom donné aux ramoneurs de chaudières.

Gravité : Débranchement de rames par passage à la bosse* et decsente par le seul fait de la gravité.

G R G : Grandes révisions Générales. Révisions et rénovations de matériel moteur à échéances déterminées.

Grill : Emplacement des dépôts réservé au garage des locomotives sur des voies paralléles.

Grille : Grille du foyer des locomotives à vapeur, sur laquelle repose le charbon en combustion. La surface de grille est de plusieurs métres carrés.

Gril Express : Voitures restaurant libre service.

Grosse C : Surnom des loomotives 220 C PLM

Grosse P : Surnom des locomotives 241 P SNCF (Petites P = 141 P)

Grue de quai : Systéme de levage utilisé sur les quais pour le chargement et le déchargement des wagons. Les grues de quais sont fixes. Elles sont à l'origine mues à la force humaine puis équipées d'un moteur électrique (voir aussi grues à charbon).

Grue de secours : Engin de levage mobile destiné au relevage des véhicules déraillés. Les grues de secours sont incorporées dans un train spécial de secours composé de plusieurs wagons plats et couverts sur lesques est posée la flèche ainsi que divers agrés et outillages. Les grues de secours ont des puissance de levage de 30 à 85 T suivant les modèles...

Grue hydraulique : Systéme de tuyauterie verticale et horizontale permettant au mécanicien et chauffeur de faire le plein en eau des caisses à eau* des tenders*. Les grues sont présentes dans les dépôts et sur les quais des gares importantes. Parvenus à hauteur de la grue, les hommes d'équipe de la machine tournent le col de la grue pour la placer au dessus des portes de soutes, ouvrent les vannes et font le plein. Quand l'opération est terminée la grue est replacée parallélement à la voie.

Guenille : Voyageur excécrable, resquilleur.

Guérite : Abri sommaire dans lequel prend place le serre freins* sur les wagons.

Guetteur : Agent chargé de la surveillance des trains au passage (voir S.T.E.M.)*.

Gueulard : Orifice du foyer* par lequel on introduit le charbon.

Guignol : Surnom donné aux pantographes.

GV : Grande Vitesse, transport des messagries du RA*, par opposition au RO* ou PV*.

°°°°°°°°°°°°°°°

Les autres pages....

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z



22/10/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion