LA BATAILLE DU (VELO)RAIL.. (DOCUMENTS)

LA BATAILLE DU (VELO) RAIL...

Lorsque la ligne d'Orange à l'Isle a été fermée une partie en a été rapidement déposée, mais un tronçon entre Jonquières et Carpentras a résisté jusqu'en juin 2009 et déchaîné les passions... Retraçons ici les 15 ans de cette lente et pitoyable agonie...

Alors que la S.N.C.F. se désengage de cette ligne et qu'elle est déclassée, les collectivités envisagent de la transformer en route... Mais le projet n'est pas retenu et il est finalement décidé de laisser le département se porter acquéreur de la plate-forme pour y installer une voie cyclable... Un concept très en vogue, mais qui présente au moins l'avantage de sauvegarder le foncier dans son ensemble. Toutefois rien n'est vraiment défini. Début 1997, l'association Ventoux Rail Nostalgie voit le jour et se propose de sauvegarder la voie dans un but touristique... Un circuit de vélo-rails et un éco-musée des chemins de fer secondaires dans l'ancienne gare d'Aubignan...

Les début semblent prometteurs, l'accueil des collectivités favorable...


Ajoutons à celà le souci de sauvegarder les sites ferroviaires menacés de disparition et l'on a la motivation qui a conduit une dizaine de personnes à créer l'association Ventoux Rail Nostalgie. Leurs buts sont ambitieux: Ils veulent rechercher l'histoire de nos lignes à travers des documents, photos, témoignages... De leur naissance jqusq'à nos jours en passant par leur construction. Et ils veulent sauvegarder une de nos dernières lignes Vauclusienne (ajourd'hui déclassée), mais possédant encore ses voies et la plupart de ses installations: la ligne d'Orange à Carpentras ouverte en 1894 et fermée au trafic depuis 8 ans.

Pour celà un moyen original: proposerdes promenades sur unn curieux engin, le vélorails qui est déjà en service dans d'autres régions. Afin de faire connaître ce moyen de découvrir notre région sous un angle inhabituel, les animateurs de l'association ont organisé une démonstration de leur engin en gare d'Aubignan-Loriol et tout l'après midi de samedi les curieux sont venus. Ils ont posé de nombreuses questions et la plupart ont pris place pour une courte promenade. Ils ent sont revenus enchantés et seront sans doute de fervents propagandistes pour le succès et le développement de cette promenade touristique que l'on pourra faire en famille si toutefois les animateurs obtiennent les soutiens nécessaires.

La PROVENCE 18/12/97


AUBIGNAN-LORIOL

LE VELORAILPOURRAIT SAUVER LA VOIE FERREE ORANGE CARPENTRAS

Ouverte le 3 novembre 1894, la ligne S.N.C.F. Orange-Carpentras est aujourd'hui menacée de disparition. Pourtant elle posséde une rotonde historique, des viaducs, des tranchées. Depuis 88/89, il n'y a plus de train et la voie est déclassée depuis 95. Mais elle posséde encore ses voies et la plupart de ses installations.

L'association VENTOUX RAIL NOSTALGIE a pour vocation de sauvegarder les sites ferroviaires menacés du vaucluse. Elle souhaiterait donc organiser des circulations touristiques, dans un premier temps sur la section Carpentras-Sarrians longue de 7 Km.

La partie des voies concernée quitte Carpentras par un superbe viaduc. Elle franchit ensuite plusieurs ponts avant de s'engouffrer dans une tranchée arborée puis traverse les terres agricoles jusqu'à la petite gare d'Aubignan Loriol. Ensuite, entièrement en remblais, elle domine les champs de trois à quatre mètres jusqu'à Sarrians. tous au long de cette ballade, le promeneur peut bénéficier des nombreux points de vue, notamment sur les dentelles de Montmirail et le Mont Ventoux.

L'utilisation du Velorail serait une manière écologique, économique et originale de découvrir les charmes de notre région et de cette ligne.
Trois sortes d'avantages:
Ce projet de sauvegarde qui compléterait un vaste programme de mise en valeur touristique de la région, a de quoi séduire:
D'abord parce qu'il propose également un circuit de randonnée pédestre. une partie longerait la ligne et viendrait s'ajouter à l'exploitation touristique par vélorail.
Ensuite parce qu'il favorise la découverte de l'artisanat et des productions locales au moyen de stands placés le long du trajet.
Enfin, parce qu'il permettra la création de chantiers-jeunes chapeautés par des professionnels et celle d'emplois pour l'activité touristique.

Actuellement le dossier est en suspens, faute d'appuis.
C'est la raison pour laquelle des élus ont été invités, samedi à faire un petit voyage en vélorail. Nous sommes très intéressés par ce projet, précise Louis Biscarrat, maire de Jonquiéres. En 92, le ballast avait protégé mon village des inondations. Vu la largeur du remblai, il y a de la place pour faire un chemin de randonnée, une piste cyclable et le vélorail. Il ne faut pas perdre ce patrimoine, a-t'il ajouté, en désignant les installations de la gare. Pour Michel bayet, Conseiller Général, Le vélorail, très agréable, permet de découvrir l'environnement. De plus, c'est sans danger. Ce serait un investissement intéressant pour le Conseil général. Est ce à dire que les responsables de l'association Ventoux Rail Nostalgie ont eux aussi, réalisé un bon investissement en faisant découvrir à des décideurs le bien fondé de leurs projets?

LA PROVENCE novembre 1998

UNE PETITE GARE PLEINE DE VIE

Depuis 2 ans, une équipe de passionnés se mobilise pour sauver ce qui reste de la ligne Orange-Carpentras en créabt un circuit touristique animé par un réseau associatif basé à la gare d'Aubignan-Loiriol, sur la commune de Loriol. Ventoux rail nostalgie souhaite faire découvrir ce patrimoine industriel comme les sites et les produits du terroir. L'association propose un moyen original, le vélorail, déjà développé dans d'autres régions. Les 7 et 8 août, cette machine à pédales a été présentée. A cette occasion, le service équipement de la SNCF avait autorisé l'évolution du vélorail sur 200 m. La petite gare avait retrouvé l'espace de 2 jours, une animation particulière.

Outre l'intérêt du patrimoine ferroviaire (pont métallique, tranchée, viaduc) le canal de Carpentras coupe par 2 fois la voie ferrée au dessus de la tranchée, les berges du canal offrent de splendides promenades. C'est pourquoi, plusieurs associations coordonnées par B Oury ont présenté des projets ludiques pour animer la gare durant l'été 2000. En attendant elles devraient participer aux fêtes du patrimoine des 18 et 19 septembre. Les partenaires organisateurs recherchent également des artistes pour mener diverses animations. J C Capdeville.

La vie du rail 22 09 99


Malgré les difficultés et le précarité de la situation les bénévoles de l'association Ventoux rail Nostalgie continuent à entretenir la voie et les bâtiments et à proposer de nombreuses animations qui remportent à chaque fois un succès populaire. Pour autant les menaces de disparition restent bien présentes et divers projets de réutilisation de la gare et de la ligne sont proposés (vente à un férailleur pour entreposer du matériel, vente à un restaurateur, etc...)


UNE BALADE A VELORAIL POUR SES DIX ANS

Au départ, c'est une bonne idée des parents de ce jeune garçon pour fêter les 10 ans de leur enfant. Une fois de plus, la gare d'Aubignan-Loriol fût égayée par les rires des enfantset le plaisir des parents qui sont venus les accompagner. Ventoux Rail Nostalgie fait preuve d'idées originales. Après les diverses concentrations on pourrait voir un goûtre d'anniversaire voire un mariage e pourquoi oas un rassemblement de cyclistes pour prouver que la cohabitation vélorail et cyclo n'est pas impossible.

Dauphiné libéré 1 11 04

.


Après des années de tractations la nouvelle véloroute via venaissia va enfin voir le jour..

...

QUID de VRN?

Créée le 25/01/97 l'association VRN a pour vocation de sauvegarder les sites ferroviaires menacés du département. En recherchant l'histoire des lignes à travers des documents, des photos, des témoignages et en essayant de sauvegarder une des dernières voies secondaires vauclusiennes possédant encore ses voies: la fameuse ligne Sarrians Carpentras sur laquelle roulent occasionnelement des vélorails. Il va donc falloir trouver un moyen de cohabiter entre cette association et le projet su syndicat. M L Biscarrat a été formel :" Les subventions qui nous ont été accordées l'ont été pour la création d'une véloroute ce qui implique la disparition des rails... Mails s'il est possible de maintenir des portions de voies ferrées en parallèle, nous le ferons volontiers"...

LA PROVENCE 6 01 2006


NUAGES NOIRS SUR LE VELORAIL.

Réunis en assemblée générale, les membres de l'association Ventoux-Rail-Nostalgie, malgré une certaine déception, on réaffirmé samedi leur volonté de convaincre les élus d'une cohabitation possible vélorail-véloroute. Après l'annonce faite par le SIVU (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique), le 20 février dernier, du démontage programmé des rails, l'incompréhension domine dans les rangs. Pourtant avec six manifestations organisées et de nomreux adhérents, l'année 2005 était prometteuse. Seul vélorail en PACA, la demande pour ce loisir aurait quadruplé depuis la parution d'un article dans un magazine. Bruno Bente, président de l'association souhaite qu'une étude approfondie soit effectuée avant d'entériner une décision irrémédiable: "Les plans de la S.N.C.F. révèlent une emprise assez étendue des terrains jouxtant la voie, rendant réalisable le doublement des voies." Louis Biscarrat, président du SIVU et maire de Jonquières a précisé: "Un bail emphytéotique a été signé avec le Conseil Général qui fera les travaux. C'est à lui qu'il faut vous adresser à présent. Mais je l'ai toujours dit, les ouvrages d'art situés sur la future voie verte me paraîssent être des obstacles majeurs". A son tour M Bodon président de la commission tourisme à la COVE et maire de Malaucène, estime qu'il faut provoquer une réunion avec les différents interlocuteurs.

Dauphiné Libéré mardi 18 février 2006.


En 2007, les rapprochement entre Ventoux rail nostalgie et une association des bouches du Rhône, conduit à la proposition de mise en place d'un train touristique à vapeur entre Pernes et Aubignan. La proposition reçoit un accueil très favorable des élus, d'autant que sa mise en place serait rapide et peu onéreuse. En 2008, l'association reçoit enfin l'autorisation d'exploitation du vélorails et se lance immédiatement dans l'aventure. Immédiatement le succès est au rendez vous. des nombreux articles dans la presse locale et même nationale, des reportages télévisés... Près de 5 000 voyageurs utilisent les vélorails tout au long de l'été...



Mais ce succès n'est pas du goût de tous et un coup de frein brutal est donné en fin d'année à cette exploitation. La dernière phase est enclenchée, le face à face "final" entre les partisans de la voie verte (et propriétaires des lieux) et les partisans d'une exploitation mixte, véloroute/valorails... La Bataille du (vélo)rails s'engage. Toutes les forces sont jetées dans la bataille... Un collectif de défense des rails est créé, des pétitions circulent, des réunions de crise se tiennent en mairies, des tracts sont distribués...


Depuis l'inauguration début juillet à Loriol du Comtat, de la petite gare de vélorails, cette activité connait un succès populaire spectaculaire: près de 3000 personnes ont depuis lors pédalé sur ces rails. Un succès facile à comprendre: le circuit de vélorails emprunte l'ancienne voie de chemin de fer qui passe par Carpentras et rejoint la gare d'Aubignan Loriol. Soit un trajet de 4 km et d'environ 1 h 15 AR. Tout au long du trajet on découvre autrement et d'une façon originale les paysages de la plaine du Comtat.
Ce succès est le fruit d'un travail de longue haleine mené depuis 10 ans par les bénévoles de l'association VRN présidée depuis cette année par JP Imbs.
Ce sont eux qui ont oeuvré à la remise en état du circuit en débroussaillant eux même le tronçon. Et qui participent toujours bénévolement à son entretien.

Lors de son inauguration, D Bodon maire de Malaucène et en charge au sein de la COVE, du tourisme les avait félicités:
"Vous avez été constants et plein de volonté car il faut bien l'avouer, vous vous battez contre des murs". Il faisait allusion à un concurrent sérieux du vélorails le projet de la via vénaissia qui devrait utiliser le même parcours à des fins cyclotouristiques. Un projet de voie verte d'une 100 ne de km entre Jonquières et Velleron avec jonction sur le Luberon. Sur 4 km ce projet entre en concurrence avec le vélorails. Sur le tronçon en question, le projet vénissien consiste à enlever les rails pour faire une petite route goudronnée destinée aux cyclistes.

C'est maintenant de cette concurrence qu'est venu le problème du vélorails. Les vélorails du comtat viennent en effet d'être arrêtés par une décision préfectorale suite à une réunion le 29 cot, de la sous commission pour la sécurité des infrastructures et des systèmes de transports. Deux points, explique J P imbs, ont motivé cette décision. Le 1er c'est que l'autorisation délivrée en lai 2008 par le CG est contestée par L Biscarrat, maire de Jonquières et président du sydicat mixte de la via vénaissia. Ce qui fait dire à JP Imbs: il faudra savoir qui, du CG ou du syndicat mxte a autorité sur cette ligne. Le 2nd point c'est que l'autorisation technique délivrée le 9/12/2007 n'est plus valable pour 2008 et VRN doit la renouveler. La réglementation, commente JP Imbs, a changé en 2008. Sur ce point les textes ne sont pa très clairs mais la préfecture joue la sécurité. Nous ferons tout notre possible pour déposer au plus vite notre dossier technique afin de pouvoir reprendre au plus tôt notre activité.

hr>

Drôle d'assemblée en ce jeudi soir au premier étage de la gare abandonnée d'Aubignan-Loiriol. On y retrouve, pèle mèle, des nostalgiques du rail, des militants CGT, des chefs d'entreprises, un élu communiqte et un maire UMP. Qu'ont ils donc en commun? Une colère contre le syndicat mixte de la via vénaissia, présidé par Michel Bayet qui vient d'obtenir une subvention de 200 000 Eu afin de déferrer la ligne Carpentras-Orange mettant ainsi fin à l'activité de l'association de véloails mais surtout condamnant le Comtat Venaissin à voir disparaître toute chance de rétablir un transpotr collectif écologique et économique entre ces 2 villes.

Que les nostalgiques se plaignent, on les comprend. Idem pour les syndicalistes de la SNCF qui voient la peau de chagrin des emplois fondre à vue d'oeil, mais la présence de D Bodon, maire de droite de Malaucène et d'un représentant de l'association d'entrepreneurs MUCAPLI et de la chambre de commerce et nettement plus surprenante. Même si F Mariani, président de la CCI a depuis longtemps prévu la future asphyxie du réseau autoroutier départemental.

L'idée de faire une piste cyclable et piétonnière deJonquières à Carpentras, la fameuse vié vénaissia n'est pa mauvaise, tempère D Bodon, mais ce qui aurait été mieux ça aurait été de faire cohabiter une exploitation de vélorails et la via vénaissia. Mais aucune possibilité de négocier n'a jamais été ouverte. Le représentant de MUCAPLI quant à lui estime prudemment que dans le contexte actuel la restauration d'une liaison ferroviaire, autant pour le transport des marchandises que des personnes a un rôle à jouer pour le monde économique.

Bien, ils sont donc tous d'accords pour qu'on préserve le rail en espèrant une future réouverture de la ligne. Alors que comptent ils faire? On est devant un problème que l'on devrait porter à la connaissance du grand public car il s'agit de l'avenir du Comtat Venaissin. Il y a des décisions qui se prennent sans demander l'avis des citoyens. Il faut mobiliser, Déclare G Rolland, village par cillage le long de la voie, rajoute un participant. La suite au prochain épisode...

30/03/2009 Le Comtadin

 

Une nouvelle réunion de travail s'est déroulée mercredi soir dans la salle de la bourse du travail avec tous les partenaires unis contre le déferrage, c'est à dire le retrait des rails de la ligne de chemin de fer Carpentras-Orange. A l'ordre du jour, trouver des des solutions immédiates pour contrecarrer la décision du conseil général : déferrer cette voie ferrée en vue d'y installer une voie verte. Les courrier adressé le 7 mai au président du conseil général ainsi que la lettre ouverte adressée aux conseillers n'ont pas trouvé d'écho. G Rolland a proposé à l'assemblée de créer un rapport de forces sitoyen. Demander à l'ensemble des municipalités d'introduire ce sujet à l'ordre du jour de leur prochain conseil municipal, faire signer une pétition, procéder à une référendum, être présents le 4 juin prochain en mairie de Carpentras pour faire entendre leur demande lors de la venue du conseil général. Aujourd'hui, dès 9h30, des tracts seront distribués pour informer la population dans toute la ville. Les Carpentrassiens seront aussi invités par le collectif à signer une pétition contre le déferrage de la voie. Mardi la voie ferrée de Carpentras sera symboliquement occumée dès 14h30.

Dauphiné libéré 22 05 09


Michel Bayet veut mettre un terme à la polémique.

De malentendus en compromis, l'aventure du vélorail semble arrivée à son terme. Près de 18 après l'étude qui devait déterminer de l'opportunité de convertir la vie ferrée entre Jonquières et Carpentras en voie rapide, Michel Bayet, Conseiller général, souhaite démêler l'embroglio, "une bonne fois pour toutes". En cause, 20 km de voie ferrée, délaissés depuis les derniers trains de marchandises, après guerre, et une gare entre Loriol et Aubignan. "Ce site magnifique à intéressé de nombreux particuliers" explique l'élu.

Sous la pression des investisseurs et afin d'éviter le "saucissonnage" du rail, les collectivités ont du prendre le relais. En 1991, après étude de la réhabilitation de la voie ferrée, l'association Loirol Intact est montée au créneau faisant valoir l'intérêt touristique d'une piste cyclable sur le tracé du chemin de fer. L'idée de la voie verte date de cette période. On doit en grande partie à l'association la création en 2000 d'un syndicat (Sivu) des communes traversées. "Dans le même temps, l'association Ventoux Rail Nostalgie a souhaité occuper la gare puis a demandé l'autorisation d'esploiter le vélorail. Les autorisations ont été données à titre gracieux, bien que l'activité du vélorail soit payante", détaille l'élu qui ne décolère pas des vélléitésde cette association ) poursuivre son activité de vélorail contre le projet de piste cyclable.

Reste que l'objectif des collectivités est inchangé. "La gare est devenue propriété de la Cove. Pour l'acquisition de la voie, le SIVU avec les conseils régional et général, se sont réunis pour débloquer les 570 000 Eu nécessaires. Le plan départemental des itinéraires cyclables, en cohérence avec le plan régional a ainsi entériné le but pour lequel les finances publiques ont été attribuées. On ne peut pas laisser faire un hold-up de la voie verte, pour laquelle les engagements contarctuels ont été pris!." Sans autorisation de la part des propriétaires et, pire, contraint d'arrêter son activité par la commission accesibilité (janvier 2009), l'association s'accroche à son idée. "Juridiquement il n'y a rien à faire" a répondu JP Imbs, président de Ventoux Rail Nostalgie,"mais nous continuerons d'informer les gens."

La Provence 23 03 2009


C'est ce que vient de décider le Conseil Général du Vaucluse en lançant un appel d'offre pour enlever la voie ferrée entre Carpentras et Orange.

En effet le vieux projet de "Via Vénaissia" cher à M Bayet, partie d'un pharaonique plan vélo riche d'environ 100 km de voies vertes, va être mis en route. Un projet qui risque de coûter cher aux contribuables : 200 000 Eu rien que pour la dépose des rails, un demi million d'Eu par km par la suite. A la vue du coût et à l'heure où la crise économique fait des ravages dans le Vaucluse comme ailleurs, la réalisation de ce projet dont l'intérêt économique resteà démontrer, est elle pertinente et toujours d'actualité?

La suppression de la ligne de chemin de fer enlèvera toute possibilité aux entreprises industrielles désireuses de s'installer dans cette zone de faire du transport "écologique". Ces entreprises seraient contraintes soit de faire du transport en camion, avec les incovénients et les nuisances pour les citoyens, soit de s'installer ailleurs!! Il suffit de regarder les entreprises qui subsistent, elles sont toutes aux abords de voies ferrées. Une ville sans possibilité de fret ferroviaire est condamnée à la régression. Le Vaucluse ne peut pas se permettre dhypothéquer d'éventuels emplois, surtout dans la période.

En effet, certains pourraient penser que l'exploitation de cette ligne est totalement utopique. Pourtant, un projet de plate-forme multimodale (fer route fluvial) est en réflexion sur Bollène. La pertinence économique écologique et sociale de cette ligne n'est plus à démontrer. Sans rappeler le rôle structurant d'une ligne dans un bassin économique.

Cela garantit un développement économique splide et durable dans le Comtat Venaissin. Pour l'heure cette ligne a été exploitée en 2008 par une association Ventoux Rail Nostalgie, en activité vélorail. Cette activité est proche du projet initial de la via vénaissia à ceci près que les rails sont toujours présents, laissant la possibilité d'un éventuel développement et que tous les citoyens, valides ou non, ont accès au vélorail.

L'exploitation des rails par une activité de loisirs ferroviaires (vélorail ou train touristique) se fait sans cntribution de la collectivité et apporte des emplois et des retombées fiscales et économiques. La suppression de cette ligne rendrait les abords constructibles privilégiant les intérêts privés au détriment de l'inérêt général.

MOBILISONS NOUS, TOUS ENSEMBLE!!
POUR LE MAINTIEN DES RAILS
POUR SON EXPLOITATION FERROVIAIRE
POUR GARANTIR UN AVENIR ECONOMIQUE ET DURABLE AU BASSIN D'EMPLOI.

La pétition a été signée par plus de 800 personnes !


Et puis, brutalement , brutalement, contre toute attente, la voie ferrée, objet de toutes les convoitises, est arrachée sans autre forme de procès...


Le Comtadin 08 06 2009

Voir aussi..

Un grand merci à tous ceux qui m'ont aidé à collecter tous ces articles de presse. voir aussi LA BATAILLE DU (VELO)RAILS... COUP DE GUEULE!



14/06/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion