LA LIGNE D'ORANGE A L'ISLE/SORGUE.. (DOCUMENTS)

85 LA LIGNE D'ORANGE A L'ISLE/SORGUE

Documents divers ...

Voici quelques extraits de documents d'archives ou de coupures de presse relatifs à la ligne d'Orange à L'Isle/Sorgue...

...

Mairie de Carpentras (Vaucluse)

Carpentras le 7 novembre 1892

Monsieur et cher collègue,

Vous avez bien voulu me demander si je ne serais pas d'avis d'envoyer à Paris une députation qui se joindrait à MM les Sénateurs et Députés du Département, pour aller réclamer à M le Ministre des Travaux Publics, le maintien de la décision du 30 Décembre 1881, désignant Cavaillon comme tête de ligne sur l'embranchement d'Orange à L'isle par Carpentras.

Je ne crois pas qu'il y ait lieu, du moins pour le moment, d'aller en délégation à Paris, le rapport du service du contrôle étant très favorable à la cause que nous défendons.

Je ne verrais pourtant nul inconvénient à ce que la représentation de Vaucluse au parlement fût saisie de nos revendications, et je suis prêt, si vous le voulez bien, à faire auprès du Sénateur et du Député qui représentent plus particulièrement l'Arrondissement de Carpentras, les démarches nécessaires.

Veuillez agréer Monsieur, et cher collègue, l'assurance de ma considération distinguée.

Le Maire

 

...
 
A M le Maire de Cavaillon.
Document A.M. CAVAILLON
 

...

 

Préfecture de Vaucluse
Ministère des TP
Direction des chemins de fer

République Française
Paris le 19 mai 1893


Monsieur le Préfet de Vaucluse

Je vous ai fait connaitre, par ma dépêche du 20 avril dernier, les motifs qui ne permettaient pas de reporter à Cavaillon, comme le demandaient la ville de Carpentras et de nombreuses communes environnantes, la gare terminus de la ligne en construction d'Orange à L'Isle.

Je me suis toutefois préoccupé des moyens de donner, dans la mesure du possible, satisfaction aux habitants de ces diverses localités:

Lorsque la ligne d'Orange à L'Isle sera en exploitation, je demanderai à la Cie. P.L.M. d'intercaler dans les trains d'Orange à L'Isle une voiture allant directement jusqu'à Cavaillon sans transbordement à L'Isle.

Plus tard, cette mesure pourra, si le mouvement des voyageurs le permet, être plus complète encore, en ce sens qu'il y aurait à examiner la possibilité de créer un train allant directement de Carpentras jusqu'à Miramas.

Je vous prie de donner avis de cette communication à M le Maire de Carpentras, ainsi qu'aux conseils municipaux des communes intéressées.
Recevez, Monsieur le Préfet etc..

Le ministre des Travaux Publics
Pour le Ministre et par autorisation
Le directeur des chemins de Fer
Signé METZGER.

 

...

Document A.D. Vaucluse


M Saint Martin. - Je demande au conseil général la permission de l'entretenir, en mon nom et au nom de quelques uns de nos collègues, d'un vœu qui intéresse au plus haut degré les populations desservies par la nouvelle ligne d'Orange à l'Isle sur la Sorgue.
L'horaire établi par la Compagnie P.L.M. pour la marche des trains sur cette ligne, depuis sa récente ouverture, a causé une émotion considérable parmi les populations riveraines de la nouvelle voie. les trains ont été distribués de telle manière qu'ils sont loin de rendre les services qu'on attendait de la mise en exploitation du chemin de fer. Des protestations nombreuses n'ont pas tardé à s'élever. L'Administration, les corps élus et les représentants du pays ont pris en main les intérêts des populations et, grâce à leur intervention, satisfaction a été donnée en partie, aux doléances légitimes qui s'étaient manifestées.

Mais la satisfaction n'est pas complète. Dans la région de Pernes et ailleurs on se plaint vivement des entraves mises à l'expédition des produits maraîchers par la marche actuelle des trains. Vous n'ignorez pas que les agriculteurs de cette région se livrent, depuis quelque temps, à la culture des primeurs, notamment des fraises, et que, confiants dans les avantages que devait leur procurer l'ouverture de la nouvelle ligne, ils n'ont pas hésité à faire des frais considérables pour aménager leurs terrains en vue de cultures nouvelles. Ces frais, il faut bien le dire, auraient été faits en pure perte si la marche des trains n'était pas améliorée. Faute d'un train du soir correspondant avec celui de la grande ligne qui emporte chaque jour vers Paris les autres produits de la Provence, les fraises cueillies vers le milieu de la journée ne peuvent, dans l'état actuel, être expédiées que le lendemain: d'où un retard considérable, très préjudiciable à nos agriculteurs qui se voient distancés par leurs concurrents mieux desservis. Leurs doléances sont appuyées très énergiquement par le Conseil municipal de Pernes et par le syndicat agricole de cette commune qui, soit dit en passant, pourrait être cité comme modèle aux autres aux associations de même nature. la connaissance que nous avons des besoins des agriculteurs de cette région nous permettent d'affirmer que les plaintes sont entièrement justifiées et nous avons l'honneur de demander au Conseil Général d'émettre le vœu que la Cie. P.L.M. organise entre l'Isle et Carpentras, dans la soirée, un train supplémentaire qui, par l'embranchement de Carpentras à Sorgues, permette une correspondance avec celui de la grande ligne qui emporte chaque soir vers Paris les produits maraîchers de la Provence et assure ainsi l'expédition dans la soirée des fraises cueillies pendant le jour.

M le Préfet. - Je m'associe d'autant plus volontiers au vœu présenté par M Saint martin, que le 17 avril courant, étant en tournée de révision à Pernes, j'ai reçu des délégations venues des localités environnantes et du Syndicat agricole de Pernes, des doléances analogues à celles dont M Saint Martin à entretenu le Conseil Général. J'ai immédiatement transmis ces doléances et les désidérata des représentants des agriculteurs à M le Ministre des travaux Publics en les appuyant d'un avis très favorable. M Saint martin se trouve ainsi avoir reçu satisfaction; mais rien ne s'oppose à ce que l'on accepte ce vœu.

Délibérations du Conseil Général 1895. Document A.D. Vaucluse


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous donner ci dessous copie d'une plainte déposée par M VIAL expéditeur à BEAUMES de VENISE.

AUBIGNAN le 23 juillé a 11 heur 55 Je suit en gare a AUBIGNAN avec mais colix pesé ché moi et fiché comme tout mais confrère.

Monsieur le chef de gare d'AUBIGNAN-LORIOL a refusé de me faire partir mais colix par devant témoin apret ere en gare depuis 30 minutte quar un de mais colégue Monsieur AMIEL que nous sommes arive a la meme heure il a plui a Monsieur le chef de gare, lui a fait partir c'est colix sent les avoir pesé, il me semble que depuit 20 anée que je suit expéditeur En gare d'AUBIGNAN jamais un chef de gare ma fait une pareille farce il me semble que je doit avoir Le droi comme mais confre la confiance dans la gare d'aubignan
Ensuite une disputte a Eut lieu entre Monsieur Le chef de Gare par devent témoin je demande a Monsieur Le Comissaire de surveilliance qune justice soi faitte a Mon Egar car si Le chef de gare a le droi de ne pas faire partir mais Expédition qui se compose ..... de marchandise une Expédition a Vichy une Expédition a Dijon une Expédition a St Etiene qu'il ne viene pas me cherché disputte:
signé: Vial Louis Expéditeur a Beaumes de Venise Vaucluse

Monsieur AMIEL l'expéditeur cité par M Vial dans sa plainte, nous a remis son expédition à 11H10, elle a été régulièrement reconnue et pesée par l'homme d'équipe CHIVAILLE de ma gare.

M Vial s'est présenté en gare à 11H30, ses 3 expéditions qui se composaient de: 9 colis 200Kg pour St ETIENNE, 24 colis 363Kg pour VICHY et 6 colis 135Kg pour DIJON, nous ont été remises à 11H32 soit 4 minutes avant la rentrée du train 2104. M Vial a refusé de passer ces colis à la bascule sous prétexte qu'il les avaient pesés chez lui et les a transportés sur le trottoir voie 2 sans avoir été préalablement reconnus; de ce fait les colis n'ont pu être remis au train 2104. La mention trop tard pour train 2104 a été portée sur les trois déclarations. Après le départ du train 2104 nous avons reconnus et pesés les colis en question et nous avons constaté une différence de vingt kilos en plus sur l'expédition de ST ETIENNE. M Vial est un très mauvais client, il vient toujours tardivement pour que ses colis ne soient pas pesés, nous avons constaté des différences de 700 à 800 K sur certains forts envois qui se composaient de 1500K.

Votre respectueux serviteur.

Le 24 juillet 1913
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE

Reproduit tel quel orthographe comprise...


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous donner ci dessous copie d'une plainte déposée par M VIAL expéditeur à BEAUMES de VENISE.

Aubignant le 30 juillet à 11H55 j'arive En gare avec 3 expédition qui doive partir en grande vitesse a 11 heure et 20 minutte. par devent témoin vu que il y avait quune Basqulle et qu une portiére été fermé ansuitte qu une Brouette, Je net put faire partir quune expédition sur 3, cella me fait perdre environ 200Fr fautte aux Mauvis Entretien de la gare et cella cest apepré, tout Lis jour que cela arive. Je demende a Monsieur Le Commissaire de Survailliance qui doit défendre Lintéré de l'expéditeur qui donne des aurdre sérieux a cette gare car si cette maneuvre continue je Madréserét aux ministtre de La griculture.
Bien a vous signé: Vial Louis expéditeur a Beaume de Venise;

M Vial s'est présenté à ma gare à 11 H 28 (( Le Tr; 2104 était déjà parti)) avec trois expéditions G.V. qui se composaient de 1er 25 colis tomates 272 Kg pour BOURGES, 2eme 17 colis tomates 390 Kg pour ST ETIENNE 3eme 14 colis tomates 377 Kg pour LYON.

Etant donné l'heure de remise tardive de ces marchandises nous n'avons pu malgré notre bonne volonté faire partir par le Tr. 2104 que l'expédition à destination de BOURGES. Ce train a manœuvré pour laisser et prendre 3 wagons. Après le départ nous avons reconnu et pesé les deux expéditions pour LYON et ST ETIENNE. Nous avons reconnu sur celle de ST ETIENNE une différence de 100 Kg en moins que le poids mentionné sur la déclaration. En outre nous avons constaté sur l'état des emballages des marchandises, "7 billots cassés et emballages insuffisants".
Par suite du refus de M Vial de prendre livraison des colis et emballages vides en retour pour des futilités telle que "planchettes déclouées" , je suis obligé dans le cas qui nous occupe de vérifier les emballages de cet expéditeur, au départ, d'une façon toute particulière. Votre respectueux serviteur.

Le 30 juillet 1913
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE

M Vial arrive en gare tardivement pour que les colis soient remis au Tr; 2104 sans être pesés ni reconnus.

Reproduit tel quel orthographe comprise...


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous donner ci dessous copie d'une plainte déposée ce jour par M VIAL expéditeur à BEAUMES de VENISE.

Aubignan gare le 26 août 1913 Maittre Vial expéditeur a Beaumes arrive en gare avec 3 expéditions . une expédition sur bauge se composent de 58 colix une Expédition se compose de 8 colix. les 3expéditions son dune valeur de huit cent franc debout depuit une heure du Matin pour préparé mais 3 expédition arivé en gare a 11H30. Hors avec un peut de bonne Volonté on auré pu faire partir mais 3 colix lais LA gare apesante aux maument ou J'ai Remi mais feuille je croi que si Monsieur Le Chef de Gare net pas asséz fort pour arrivé aux travail il pourrai demandé un 3 eme employé. Enfin en Quas de Retard je demande a la Compagnie huit cent franc de domage intairt. J'espére que le Commissaire de Surveillance prendra Bonne nôtte de Ma réclamation du 26 Aout 1913
Siganture Vial Louis

Votre respectueux serviteur.
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE

Reproduit tel quel ponctuation orthographe comprise...

 


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

Le 29 juillet 1913

J'ai l'honneur de vous rendre compte que ce jour la machine du train 2103 a heurté une de nos brouettes à bagages prés de l'aiguille 1-3 à 60 mètres environ du bâtiment des voyageurs.

Cette brouette qui se trouvait sur le trottoir voie 1 a été mendée à cet endroit par un des fils de M Vial expéditeur de primeurs à Beaumes de Venise, quelques minutes avant l'arrivée de ce train.

Sur cette brouette avaient été chargés par les deux fils de M Vial 17 billots ou auges vides que le sieur Vial père venait de refuser comme brisées alors qu'elles n'étaient que déclouées de certains endroits. Ladite brouette avait été tournée du coté de la voie les bras en avant, c'est pourquoi la machine du Tr; 2103 l'a heurtée et cassée les deux bras , en même temps que les emballages en partie brisés.
Il y a tout lieu de croire que l'un des fils de M Vial a commis ce méfait, car le 24 courant j'ai été l'objet d'une plainte au commissaire de surveillance de la part de cet expéditeur , pour n'avoir pas fait partir 3 expéditions de tomates qu'il nous avait remises tardivement et que malgré notre bon vouloir nous n'avions pas pu remettre au Tr; 2104. Depuis ce jour M Vial nous fait des réserves à chaque livraison d'emballages vides en retour pour des futilités et menace chaque fois du registre des plaintes.
Je vous serai très obligé de vouloir bien me faire connaître ce qu'il apparaît bien de faire en la circonstance.

LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous prier de vouloir bien me faire envoyer à titre de prêt une brouette à bagage pour remplacer celle que j'ai envoyée à réparer.

Le 30 juillet 1913
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée au chef de gare d'AUBIGNAN

P.L.M
EXPLOITATION
4eme division
1 er Bureau

N° 11871
Les départs de MARSEILLE des paquebots poste de la compagnie FRAISSINET desservant la cote occidentale d'Afrique (cote d'ivoire, DAHOMEY, GUINEE française, Sénégal, Haut Sénégal et NIGER (ancien SOUDAN), qui avaient lieu le 5 chaque mois, seront reportés au 12.
D'autre part, le départ de MARSEILLE du paquebot de la compagnie FRAISSINET pour les mêmes destinations qui devait avoir lieu le 20 mai courant est supprimée.

En conséquence les colis postaux à destination de la cote d'ivoire, du DAHOMEY et de la GUINEE Française qui ne pourraient parvenir à MARSEILLE pour le départ du 12 courant devront être dirigés sur BORDEAUX pour profiter du paquebot de la Compagnie des Chargeurs Réunis qui partira de ce port le 25 courant. En ce qui concerne le SENEGAL et le HAUT SENEGAL et NIGER (ancien SOUDAN), un départ de MARSEILLE a lieu le 24 de chaque mois par la société Générale des Transports Maritimes.

M l'ingénieur en chef de l'exploitation
Le chef de division
L FAUCHER


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre note 96132 B du 5 courant relative aux suspensions de transports commerciaux P.V. à destination du réseau de l'EST et de vous faire connaître que j'ai pris bonne note des instructions qu'elle contient.

Le 5 septembre1915
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous transmettre ci joint une lettre de Maître CAILLET avoué à CARPENTRAS relative à un incendie causé par la machine du train venant de SARRIANS à CARPENTRAS, dans la nuit du dimanche au lundi dernier a mis le feu au talus de la ligne et que ce feu aurait parait il gagné une partie de la propriété appartement de M Paul CHABRAN à LORIOL, en vous priant de donner à cette affaire la suite qu'elle comporte.

Le 29 août 1915
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre note n°96132 B du 2 courant et de vous faire connaître que j'ai pris note que la suspension de l'acceptation des transports commerciaux de Petite Vitesse à destination du réseau du NORD doit être continué pendant deux jours de plus, soit le 3 et le 4 courant.

Le 3 juillet 1915
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre note n°213 sm/44 du 2 courant et de vous faire connaître que j'ai pris note que tous les trains spéciaux de permissionnaires prévus par Ordre de Service n°130 ont été supprimés jusqu'à nouvel ordre à partir de minuit dans la nuit du 3 au 4 courant.

Le 5 septembre1915
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre note n°213 sm/449 du 14 courant et de vous faire connaître que j'ai pris note que tous les trains spéciaux de permissionnaires prévus par Ordre de Service n°130 sont remis en marche à partir du 15 courant sur le réseau de l'intérieur et à partir du 16 courant dans le sens inverse..

Le 15 octobre 1915
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE

Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN


VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre note n°96132 B du 2 courant et de vous faire connaître que j'ai pris note que la suspension jusqu'au 13 octobre inclus 1) l'acceptation de tout envoi de messagerie, même ceux antérieurement autorisés à destination de Ste MENEHOULD.

2) Etendre le régime prévu pour le 1er de cette note à la gare d'EPERNAY qui en était exclue et en outre aux gares situées sur les lignes de BONDY à GARGAN et AULNAY, ESBLY à CRECY la CHAPELLE.

Le 10 octobre1915
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

Monsieur le Chef de L'exploitation
5 e Division, 5e Bureau à PARIS

J'ai l'honneur de vous transmettre ci joint une lettre de Mr De LANTIANY à LORIOL (Vse) nous demandant le remboursement du demi-tarif 2e classe, d'AUBIGNAN à PARIS, soit 29F30, auquel il avait droit pour se rendre auprès de son fils blessé à PARIS. .M de LANTIANY se trouvait à MARSEILLE de passage lorsque la dépêche de son fils l'appelant auprès de lui est venue le trouver. Veuillez bien, je vous prie, donner à cette réclamation telle suite que vous jugerez favorable.

Le 22 octobre1915
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous accuser réception des 20 exemplaires du placard ainsi libellés.

Taisez vous, méfiez vous.
Les oreilles ennemies vous écoutent.
Reçus sous couvert de votre note n° 531 AP/E du 16 courant.
Je vous donne l'assurance que le nécessaire a été fait..

Le 19 novembre 1915
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre note n°186 AP du 28 courant. J'ai pris note que tous les agents grévistes qui n'avaient pas repris leur service à la date du 27 mai seront privés pendant trois mois de tout permis et de toute facilité de circulation pour eux et pour leur famille.

Le 30 Mai 1920
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous retourner ci joint les deux bulletins Mod. 1909 dûment complétés.
Je vous donne l'assurance que NAPOLEON n'a pas adhéré au mouvement de grève du 1 er mai.

Le 17 juillet 1920
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous donner ci-après les renseignements demandés par votre note n°891/AC5 du 8 courant.
Montant des gratifications spéciales allouées au personnel non gréviste de ma gare du mois de mai 1920
total 664,10 Fr..

Le 11 juillet 1920
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous accuser réception de votre note n°106 du 24 courant relative aux opérations de remontage et de remise à l'heure des régulateurs et campaniles qui doivent s'effectuer une fois par semaine par les agents de la maison BLOT GARNIER et CHEVALIER.
J'ai pris note des instructions contenues dans la note précitée.

Le 26 juin 1920
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous informer que le mécanicien du train régulier de marchandises 10767 de ce jour, n'a pu par suite de l'impuissance de sa machine et en raison de la rampe, remorquer son train jusqu'à ma gare. Le conducteur chef a du pour pouvoir venir en gare, fractionner son train en trois parties.
La 1ere partie est arrivée péniblement en gare à 9 H 30 avec 4 wagons que nous avons garés.
Le mécanicien après vérification minutieuse de sa machine nous a déclaré qu'il pourrait aller chercher les deux autres parties restées sur la voie dont: 8 wagons au P.K. 14,200 et 4 wagons au kilomètre 17. Il est parti à 10 h 05. Après avoir pris les 4 wagons du P.K. 17, le mécanicien a déclaré ne pouvoir aller chercher la troisième partie par suite du manque d'eau. . Il est revenu en gare à 10 H 35.
Après avoir garé ces 4 wagons le mécanicien s'est approvisionné en eau avec celle du puits de la gare. IL est reparti à 11 H 40 pour aller chercher la troisième partie, 8 wagons au kilomètre 14, 200. Il est arrivé en gare à 12 H 07.
Il est reparti à 12 H 15 après avoir encore perdu 8 minutes pour préparation de la machine.
Le train 10 767 a éprouvé de ce fait un retard de 3 H 45. Les 8 wagons garés seront remis au train 10767 de demain.

Le ??1920
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous rendre compte que le mécanicien du train régulier de marchandises n° 10767 de ce jour, n'a pu, par suite de l'impuissance de sa machine et en raison de la rampe, remorquer son train jusqu'à ma gare. Il s'est arrêté au kilomètre 14. Pour pouvoir acheminer son train le conducteur chez a du le fractionner en deux parties.
La première partie est arrivée à 9 H 20 avec 12 pièces, nous avons du différer 7 wagons (100T) après avoir effectué cette manœuvre, la machine est allé chercher la 2 eme partie (13 wagons) laissée sur la voie.
Elle est revenue à 9 H 50.
Après avoir raccordé les 2 parties du train le mécanicien a stationné encore 15 minutes pour préparer sa machine. Il est reparti à 10 H 08. Le train 10767 a donc éprouvé un retard de 48 minutes.

Le 30 juin 1920
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous rendre compte que le mécanicien du train régulier de marchandises n° 10767 de ce jour, n'a pu, par suite de l'impuissance de sa machine et en raison de la rampe, remorquer son train jusqu'à ma gare. Il s'est arrêté au kilomètre 16. Pour pouvoir acheminer son train le conducteur chez a du le fractionner en deux parties.
La première partie est arrivée à 8 H 44 . Après préparation de la machine nous sommes allés chercher la 2 eme partie restée sur la voie. Elle est revenue à 9 H 25
Sur la demande du mécanicien nous avons différé 5 wagons qui se trouvaient en gare sur voie 1. Nous avons ensuite raccordé les 2 parties du train sur voie 2. Le train 10767 est reparti à 10 H 10 ayant éprouvé un retard de 1 H 43 minutes.

Le 8 janvier 1921
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

VALENCE 7 éme section

J'ai l'honneur de vous rendre compte que le mécanicien du train régulier de marchandises n° 10767 de ce jour, n'a pu, par suite de l'impuissance de sa machine et en raison de la rampe, remorquer son train jusqu'à ma gare. Il s'est arrêté au kilomètre 17 sous la protection de nos signaux.
Pour pouvoir acheminer son train jusqu'à CARPENTRAS, le conducteur chef a été obligé de le fractionner en deux parties.
La première partie est arrivée à 8 H 49 . Nous sommes allés aussitôt chercher la 2eme partie restée sur la voie laquelle a continué jusqu'à CARPENTRAS à 9 H 25. La machine est revenue de CARPENTRAS à 10 H 10 pour prendre la 1ere fraction restée en gare. Elle est partie à 10 H 20 Le train 10767 a éprouvé un retard de 1 H 31 minutes.

Le 9 février 1920
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN

MARSEILLE ST CHARLES

Je vous informe que le conducteur de queue du Tr. 2807 du 20 courant, a laissé tomber au moment du chargement le colis de films cinématographiques lequel est passé sous les roues du wagon en mouvement et de ce fait a été détérioré en partie. Nous avons du mettre dans un panier tout ce dont nous avons pu ramasser. Ce colis a fait l'objet de notre expédition GV 4950 du 20 12.

Le 21/12/21
LE CHEF DE GARE
BOULOGNE


Note adressée par le chef de gare d'AUBIGNAN à

M DURAND, Inspecteur divisionnaire à
MONTELIMAR
6 juin 1931

Comme suite à la note n°380 de M l'inspecteur commercial relative à la concurrence automobile j'ai l'honneur de vous faire connaître que en ce qui concerne les localités desservies par ma gare il n'y a aucun service de transport des marchandises organisés. pendant la campagne des cerises et abricots, seulement environ 60 a 80T de ces fruits sont transportés par camions aux confiseries d'APT. Les produits de ces localités sont les fruits et les primeurs, très peu nous échappent car ils sont expédiés par voie ferrée a de grandes distances. Il existe seulement des services d'autobus entre SABLET VACQUEYRAS, BEAUMES de VENISE, AUBIGNAN et CARPENTRAS qui font le service des voyageurs et assurent un travail de commissionnaires.
En ce qui concerne les renseignements complémentaires demandés par votre note n° 360 il n'existe pas de service de la T.P.L.M. pour les localités desservies par la gare.

LE CHEF DE GARE.
VINSON


26/03/82 journal?


LA GARE DE SARRIANS VA ETRE FERMEE

La ligne de chemin de fer entre Carpentras et Orange est éliminée peu à peu par la direction de la S.N.C.F. qui vient de décider la fermeture de la dernière gare existant entre la cité des berlingots et la cité des Princes.

La direction de la S.N.C.F. explique sa décision en mettant en avant la chute des trafics qui entraîne une hausse des coûts de cette gare. Toutefois, ce que se garde bien de dire les dirigeants de la S.N.C.F. c'est que la situation actuelle n'est pas le fait du hasard mais est le résultat d'une politique dont les effets pernicieux se font sentir à long terme. En effet, la direction de la S.N.C.F., dans un souci de rentabilité financière écartant le caractère de service public, a retiré, petit à petit le trafic à la gare de Sarrians, comme cela avait été fait pour les autres gares de la ligne. Il faut préciser que la gare de Sarrians a offert, jusqu'à présent, de nombreux services. Il existe ainsi le service du SERNAM, très intéressant pour l'expédition et la réception de colis, un trafic marchandise (fortement diminué volontairement par la S.N.C.F.) et un guichet voyageurs ouvert récemment sous la pression des syndicats de cheminots. Le trafic de la gare a été important puisque trois à quatre wagons en partaient chaque jour en raison des primeurs. La S.N.C.F. a délibérément une politique de désengagement du service public. Les clients n'ont pas eu le choix et se sont tournés vers la concurrence, les entreprises de transports privées.

LA MARSEILLAISE 1987. A.D. VAUCLUSE


La vie du rail 1988


UNE CENTENAIRE OUBLIEE



Voyez aussi..



26/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion