La ligne T.G.V. LN5 (2)

155

"LA LIGNE T.G.V. MEDITERRANEE - LN5"

 

Après les heures de travail, voici venu le temps des cérémonies d'inauguration...

L'INAUGURATION

L'inauguration de la ligne T.G.V. Méditerranée, événement de portée internationale, est placée sous le signe d'un importante médiatisation. Elle est prévue et se réalise effectivement les 7 et 8 juin 2001. Mais si elle est médiatisée elle se déroule également sous une forte pression qui va conduire la S.N.C.F. à une organisation quelque peu déroutante pour le grand public (arrivée du Président de la République et du Président de la S.N.C.F. par voie aérienne, "bouclage" de la zone de courtine en Avignon..). Outre les opposants au T.G.V., dont les associations restent pour certaines toujours actives et dont on craint certaines actions d'éclat, les syndicats cheminots (SUD RAIL, FGAAC) ont déposé quelques jours avant la cérémonie un préavis de grève! Les conditions de travail liées à l'ouverture de la ligne, sont au centre des revendications. Il reste enfin que si le chantier est terminé, il n'en est pas de même dans toute les gares, notamment celles de Marseille et d'Avignon, et des aménagements des voies routières d'accès qui sont loin d'être opérationnels. Enfin, des milliers de signatures ont été déposée pour appuyer la demande de création rapide du barreau d'interconnexion entre les gares d'Avignon T.G.V. et d'Avignon ville.

Entrons un peu dans le détail de cette cérémonie qui se voudra grandiose et aura pour cadre... le viaduc d'Avignon.

Le chantier de la gare d'Avignon dans le second semestre 2000.

Tout commence plusieurs semaines avant l'inauguration officielle. Le but, faire monter la pression médiatique jusqu'à l'apothéose finale. Diverses opérations sont donc décidées et préparées de longue date. Le 17/01/2001, une centaine de journalistes sont conviés à une marche d'essais. Elle se déroule entre Aix et Valence. Aux commandes de la rame 531, le Ministre J.C. Gayssot en personne. Alors que le chantier se termine, la S.N.C.F. dévoile ses "batteries" en matière commerciale. Les tarifs et les horaires sont diffusés, ainsi que les nouvelles gammes de restauration ferroviaire et les nouveaux uniformes des agents. La S.N.C.F. prépare également un record de vitesse et d'endurance pour un parcours en Train à Grande Vitesse entre Calais et Marseille. La rame 531, est retenue pour cet exploit, le jour sera le 26 mai. Afin de valider l'opération plusieurs marches d'essais sont effectuées les 13, 19 et 26 avril. Malgré quelques incidents techniques le principe est validé. Le 26 mai, la rame 531, transformée en laboratoire roulant, avec à son bord Louis Gallois, 200 journalistes (dont des correspondants étrangers du NEW YORK TIME, du WALL STREET JOURNAL, du QUOTIDIEN DE SHANGAI, de CHINE NOUVELLE, de LA REPPUBLICA, de l'HERALD TRIBUNE, d'EL PAIS, de DIE WELT... des télévisons française TF1 FR2 CANAL+, japonaise NHK, FUJI TV, Coréennes, la BBC, ABC, CNN, GLOBO etc. etc.) et diverses personnalités s'élance de la gare de Calais Fréthun. Il est 16 Heure 30. Après un parcours sans faute, à une vitesse oscillant entre 200 et 360 km/heure, la rame franchit la gare d'Avignon à 19 H 38, à 330 km/h. Le train touche enfin le quai de Marseille Saint Charles, 1 067.200 kilomètres après son point de départ, à 19 h 59, trois heures et 29 minutes après son départ, juste pour l'ouverture du journal télévisé! L'Opération "Sardine" est un succès technique et médiatique. Le président de la République en personne adresse un message de félicitations au Président de la S.N.C.F.. Les chiffres des records du 26 mai: 1067.2 kilomètres parcourus en 3 H 29 ' 50 ". 1000 km lancés à la vitesse moyenne de 317.46 km/h en 3 H et 9 '. Vitesse maximale 366.6 km/h. plus de 400 personnes mobilisées tout au long de la ligne pour assurer le bon déroulement de l'opération. Durant les jours suivants et jusqu'au 7 juin, de nombreux reportages sur le chemin de fer en général et le T.G.V. en particulier sont diffusés sur les antennes de la télévision française.

Le 7 juin, le jour tant attendu est arrivé. Comme nous l'avons dit, l'épicentre de la manifestation se trouve en Avignon, plus précisément sous le viaduc des Angles (sur la rive gauche). C'est là que sont installés de gigantesques gradins, des toiles de tente pour abriter les invités de la chaleur torride qui règne ces jours en Vaucluse. Dés le matin la rame 531, débarrassée de la voiture laboratoire quitte Montpellier pour Paris. Elle marque l'arrêt dans toutes les gares pour prendre à son bord de nombreux journalistes. Le premier T.G.V. n° 677 quitte la voie 23 de Paris gare de Lyon, à 13 H. A son bord 350 invités, personnalités et journalistes (en réalité 4 autres rames sont affrétées spécialement pour cette journée). C'est l'occasion de découvrir également les nouveaux uniformes de cheminots... Trois heures plus tard, la rame atteint Marseille. C'est là que le Président de la République et son épouse, (curieusement venus par la voie des airs) sont accueillis par J.C. Gayssot, L. Gallois et C. Martinand. Après avoir dévoilé le "totem inaugural" le Président et les invités les plus prestigieux prennent place à bord d'une rame DUPLEX parée d'un ruban tricolore pour se rendre en Avignon. Ils y parviennent après un arrêt en gare d'Aix en Provence à 18 H 23 et y sont accueillis par le maire MJ. Roig. C'est ici que se déroule la cérémonie proprement dite, sous le regard de caméras de télévision du monde entier. Plus de 5 000 personnes, sont invitées à y assister. Parmi elles sont remarqués, MMme Chirac, Président de la République, Louis Gallois, Président de la S.N.C.F., C. Martinand, Président de R.F.F., JC. Gayssot, ministre des transports, L. le Floch Prigent et J. Fournier, anciens Présidents de la S.N.C.F., JC. Gaudin, Maire de Marseille, G. Cartier Directeur de la région S.N.C.F. de Marseille, G. Pepy directeur général délégué clientèle, ainsi que des artistes du Show business; M. Mathieu, M. Drucker, JP. Foucault, etc. etc.. Outre les discours du Président de la République, de MM Gallois et Martinand, les invités ont pu se rafraîchir et se restaurer aux buffets mis à leur disposition, assister à des spectacles musicaux, chorégraphiques et un spectacle pyrotechnique exceptionnel tiré à parti du viaduc. Une inauguration parfaitement réussie qui n'a pu être troublée par la présence peu remarquée de quelques opposants ou les manifestations de quelques syndicalistes à Paris ou Avignon.

Le 8 juin, c'est au tour des cheminots d'inaugurer les installations. Plus de 20 000 personnes sont invitées à venir visiter les nouvelles gares de la ligne.

La rame présidentielle, encore ornée du ruban tricolore, le 10/06 à la gare de Lyon Perrache...

Le 10 juin, la ligne est enfin ouverte à l'exploitation. Un millier de personnes prennent place à bord du train 6103, à Paris gare de Lyon. Beaucoup d'entre elles se sont levées aux aurores, pour avoir le privilège d'être les premières à parcourir la distance entre Paris et Marseille en 3 heures (65 000 réservations pour le 10 juin!). L. Gallois et G. Pépy sont sur le quai pour accueillir les premiers clients de la ligne T.G.V. Méditerranée. Des hôtesses proposent des cerises et des paniers provençaux garnis de spécialités méridionales, alors que des musiciens assurent une animation musicale. Des journalistes multiplient les prises de vues et les interviews. Il est 7 H 20, lorsque le convoi quitte le quai... A 10 H 30 il prend place sous la verrière de Saint-Charles, dans un concert de sifflets et d'applaudissements... Un autre train parvient en gare de Montpellier à 10 h 53. les voyageurs y sont accueillis par les employés S.N.C.F.. Parallèlement, le premier train montant a quitté Marseille à 6 h 29 et est entré à Paris gare de Lyon à 9 h 45.

Vues du chantier de construction de la gare d'Avignon...

Mais après l'euphorie des premiers jours et l'extinction des lampions, l'exploitation au jour le jour se révèle catastrophique... Des ennuis techniques qui, somme toute, peuvent être compréhensibles sur une infrastructure aussi complexe, mais aussi et surtout des actes de malveillance et des incidents indépendants de la volonté du transporteur (un T.G.V. heurte un cerf dans la Drôme) provoquent des retards considérables. Des trains arrivent avec des retards de près de ... 2 heures, sur un parcours de 3 heures! Le fonctionnement du P.R.C.I. de Marseille semble également apporter son lot de perturbations. Comble de malchance, la "communication" fait défaut. M Gallois en personne, se rend en Avignon, le 16 juin, six jours seulement après la mise en service commerciale. Il y énumère les mesures prises par la Société Nationale et présente ses excuses aux usagers. La S.N.C.F. décide donc la création d'une cellule de coordination sur le T.G.V. Méditerranée à Paris. En relation avec le centre national des opérations, cet organisme aura la tâche d'assurer la circulation d'une information fiable aux usagers en cas de situation perturbée et même d'anticiper les incidents pouvant, par réaction en chaîne provoquer des retards. La circulation des près de 270 trains par jour, à des vitesses commerciales de 300 km/h n'est pas une entreprise de tout repos.

La gare du TGV en Courtine... juillet 2001
Vue de l'extérieur coté arrivée de la ville...
Plans, d'eau, espaces verts, parkings et une nouvelle avenue permettent l'accès à la nouvelle gare..

La gare du TGV en Courtine... Avril 2002
Vue de l'intérieur du bâtiment principal...

La gare du TGV
Vue depuis les quais. Les voies rapides sont protégées derrière une palissade..

DESCRIPTIF DE LA LIGNE...

La ligne Nouvelle Méditerranée prend son origine au terme de la ligne T.G.V. Rhône-Alpes sur la commune de Châteauneuf sur Isère. Elle prend immédiatement une direction Nord/Sud. Puis après la traversée de la vallée de la Drôme s'incurve vers le Sud-Ouest pour rejoindre la vallée du Rhône. Peu après le croisement du site nucléaire de Tricastin, la ligne pénètre sur le territoire Vauclusien à hauteur de Lapalud. Tout près de l'emplacement de l'ancienne gare du P.L.M. un saut de mouton permet le franchissement et le raccordement à la ligne Lyon-Marseille. Le tracé franchit ensuite le Rhône par deux fois entre Mornas et Mondragon avec une brève incursion en zone gardoise. Mais la voie reste en Vaucluse pour se rapprocher légèrement d'Orange. Dans la plaine de Caderousse le tracé s'infléchit à nouveau vers l'Ouest pour se rapprocher de l'autoroute A9, franchir le Rhône à hauteur de Roquemaure et disparaître sur le département du Gard jusqu'au triangle de convergence des Angles.

La ligne se sépare alors en trois branches permettant les liaisons Valence/Marseille, Valence/Nîmes, Marseille/Nîmes. Le tracé rejoint le territoire Vauclusien par un double viaduc permettant à deux de ces branches de franchir le Rhône. Peu après la voie s'intègre dans la périphérie sud d'Avignon et atteint la nouvelle gare d'Avignon T.G.V.. Après son franchissement le tracé suit la vallée de la Durance par la rive droite. Pour atténuer les nuisances aux abords de l'hôpital Henri Duffaut, la ligne qui passe à quelques dizaines de mètres du service de maternité s'engouffre dans une longue tranchée couverte. Un autre obstacle important est franchi à Bonpas par le biais d'un tunnel et d'un viaduc, nécessaires pour assurer le franchissement de l'autoroute A7 et préserver l'environnement au droit de la chartreuse de Bonpas. Les derniers kilomètres Vauclusiens sont effectués en plaine, sans grandes difficulté, avant le franchissement de deux très importants viaducs à Cavaillon et Cheval Blanc et le report de la ligne en Bouches du Rhône. La ligne se poursuit dans une direction Sud-Est vers Aix en Provence puis oblique plein sud avant d'atteindre cette localité pour se diriger droit sur Marseille qui est atteinte par d'impressionnants ouvrages souterrains.

LES CHIFFRES CLE DE LA LIGNE:

  • 100 Millions de FF (15 MEu) le kilomètre.
  • 25 Milliards de FF (3811 MEu) de travaux.
  • 1.09 Milliard de FF (154 MEu) pour les 3 gares nouvelles.
  • 2 millions de mètres carrés de plans.
  • 40 Millions de Mètres cubes de déblais, 46 Millions de remblai.
  • 16,148 mètres de viaducs et 12,732 de tunnels.
  • 483 ouvrages d'art.
  • 86 ponts-route et 422 ponts-rail.
  • 2 800 hectares de foncier.
  • 1 Million d'arbres plantés.
  • 11 500 emplois créés chaque année pendant 5 ans.
  • 150 Tonnes de semences pour la remise en végétation.

Suite de l'article... Les "à côté du T.G.V."

La circulation et les retards des TGV visualisés sur une semaine Réalisée par Senseable City Lab et la SNCF, cette vidéo, diffusée par The Guardian, retrace la circulation des TGV en France durant une semaine. Les convois sont représentés par des points de couleurs selon leur retard (du vert au rouge), explique Slate.fr. Leur taille correspond au nombre de passagers à bord. Cette data-visualisation est un outil au service des agents ferroviaires et des voyageurs, qui peuvent ainsi déterminer quelles sont les zones et les périodes les plus critiques.

Pochette de billet SNCF 2012.

+ de Photos de trains... RdV dans l'album.

Pour aller + loin ... 1 clic !

Autres pages

Autres sites...

 

(Les documents et photos de cet article sont issus de la collection de l'auteur - Vidéos et photos JL Bézet )

Retrouvez tous les liens proposés dans ce blog sur le fichier "liste des liens".

 



29/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion