LA LOCOMOTIVE L'AIGLE N°6

65

LA LOCOMOTIVE N°6 DE LA Cie. AVIGNON-MARSEILLE

"L'AIGLE"

LOCOMOTIVE L'AIGLE

La collection du musée du chemin de fer de la cité du train de Mulhouse, renferme de nombreux "joyaux".

Parmi ceux-ci on peut encore admirer l'un des premières locomotives ayant circulé en Vaucluse, la locomotive L'AIGLE (autres locomotives...), n°6 de la Compagnie d'Avignon à Marseille.

Cette locomotive de type 111 (dite machines à roues libres ou essieux indépendants, ou bien encore Patentee) était destinée aux trains de voyageurs.

Cette machine, du type "long boiler", présente des caractéristiques précises de cette famille d'engins. Boîte à feu pyramidale en porte-à-faux arrière, 2 cylindres extérieurs à distribution interne en porte-à-faux avant (simple expansion) et une haute cheminée. La chaudière et le foyer sont recouverts de bois. Elle a été construite en 1846 (ainsi que les tenders accouplés, qui malheureusement n'ont pas survécu), par Stephenson à New Castle en Angleterre sur commande ed la Compagnie d'Avignon à Marseille. Elle était la sixième d'un lot de 9 machines.

Durant son service, elle est affectée aux trains de voyageurs. La masse tractée ne pouvait pas dépasser 150 Tonnes et la vitesse maxi était fixée à 60 kilomètres par heure... Mais c'était en 1846!! Quelques années auparavant on ne connaissait encore que les chevaux...

Sa carrière a été brève, mais les hasards de ses utilisations lui ont permis de survivre jusqu'à nous.

Retirée du service dès 1865 (n°206 au P.L.M.) elle est réutilisée comme chaudière roulante à Valence à partir de 1871. Elle poursuit cette obscure carrière aux ateliers d'Oullins à partir de 1880. Remise provisoirement en état en 1913, elle participe à l'exposition internationale de Lyon en 1914, aux côtés d'une MIKADO P.L.M... Que de chemin entre ces 2 machines qu'une soixantaine d'années à peine séparent.

A la suite de recherche minutieuses conduites par le service du matériel de traction de la S.N.C.F., elle est finalement admirablement restaurée, remise dans son état d'origine, par les ateliers S.N.C.F. des quatres mares (près de Rouen) vers la fin des années 50 pour rejoindre ensuite le musée national du chemin de fer de Mulhouse...

Elle y retrouve de vénérables ancêtres, comme la Crampton, qui elle aura circulé en tête de trains historiques et participé à des tournages de cinéma ou de télévision (La princesse du rail), jusque dans les années 60.

Il est intéressant de prendre un court instant pour se pencher sur le labeur des premiers mécaniciens... Comme nous le voyons, la machine ne comporte aucune sorte de protection pour l'équipe de conduite. Il faudra attendre près d'un demi-siècle pour voir apparaître quelques vagues tôles, destinées plus précisément à la protection.... Des appareils de contrôle! Mécanicien et chauffeur sont donc dehors, sur la plate-forme de leur machine par tous les temps... Du plus chaud de l'été aux nuits les plus froides de l'hiver. Pouvons nous les imaginer par une nuit de janvier, face au Mistral ou dans les bourrasques de neige? On bien encore sous une pluie battante de printemps ou un grésil glacé de fin d'automne? Coiffés d'un bonnet et chaudement habillés, quand les conditions sont extrêmes, les hommes s'abritent sous une bâche... Mais il faut s'occuper du feu, assurer la conduite, surveiller la voie... Notons que la machine ne possède pratiquement aucun appareil de mesure. La pression dans la chaudière, ou bien encore la vitesse du train sont directement "appréciés" par le mécanicien!! Il dispose d'un horaire à respecter, et se sert de son "régulateur" pour savoir s'il est à l'heure, en avance ou en retard, à divers points singuliers du parcours...

LA 111 L'AIGLE

LA CRAMPTON

La locomotive l'AIGLE présentée à Lyon en 1949 et la Crampton en tête d'un train commémoratif... Ces 2 machines ont ensuite rejoint le musée du rail de Mulhouse.

Caractéristiques techniques de la machine:

  • Timbre de la chaudière (pression): 6 kg/cm2
  • Surface de grille: 0.8 m2
  • Diamètre des cylindres: 0.33 m
  • Course des pistons: 0.61 m
  • Diamètres des roues porteuses: 1.105 m
  • Diamètres des roues motrices: 1.70 m
  • Puissance : 220 Ch.
  • Masse en état de service 22 100 Kg
  • Longueur totale hors tampons: 7.041 m
  • Hauteur de la cheminée au rail: 3.950 m

Caractéristiques du tender:

  • Tender à 3 essieux
  • Contenance en eau : 4.45 m3
  • Contenance en charbon: 4 000 kg
  • Masse à vide: 7 760 kg
  • Masse en ordre de fonctionnement: 16 410 kg
  • Longueur totale locomotive + tender: 12.641 m
  • Les tenders ont été réformés en 1870.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

+ de Photos? rendez-vous dans l'album photos

Pour en savoir plus ... 1 clic

Autres pages:

Autres sites et documents:

Hé, hé!!! n'oubliez pas de poster un petit commentaire!! ce serait très apprécié, merci.

Les documents et photos illustrant cet article sont issus de la collection de l'auteur (Photos Long, Laville).

Retrouvez tous les liens proposés dans ce blog sur le fichier "liste des liens".



29/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion