LE "QUARTIER DE LA GARE"..

116

LE "QUARTIER DE LA GARE"..

Bien souvent l'apparition du chemin de fer et l'installation d'une gare dans une ville ou un village y induit une importante opération d'urbanisme; création d'une voirie spécifique, "rue ou avenue de la gare", d'une grand place pour l'accueil des voyageurs, parfois installation d'hôtels ou autres commerces, principalement pour les villes plus importantes. Les grandes artères desservant ces gares sont équipées en priorité de l'éclairage au gaz puis électrique.

Revenons un peu dans le passé...

Tout d'abord souvenons-nous que, une fois la période de refus passée, de nombreuses villes et même villages vont se presser pour obtenir le passage du chemin de fer sur leur territoires. Pour les communes comme pour les Cie., la gare est à la fois une "vitrine" ouverte sur l'extérieur et souvent un outil de développement économique. On fait alors le maximum pour rendre sa candidature attractive et infléchir le futur tracé près de chez soi. Les communes proposent souvent une participation au financement du foncier et promettent également les aménagements de voiries pour la desserte de la gare (à Pernes, à Apt, à Sorgues... les communes investissent pour créer places, avenues et jardins...).

GARE D'AVIGNON

La toute première gare Avignonnaise... Bien esseulée hors des remparts... Nous sommes bien loin de la situation actuelle (la gare est située au même emplacement!)

Le chemin de fer bouleverse l'organisation des villes...

Lorsque le rail arrive finalement les changements sont souvent considérables. En général la gare est installée un peu à l'écart du centre-ville (on peut avoir un peu de mal à le croire aujourd'hui tant les villes se sont étendues... bien au-delà de la gare) et tout à coup le village "explose"... Il sort de ses "frontières" et entreprend son développement vers l'extérieur. On construit de nouvelles routes, parfois des avenues. Les emprises de la gare sont en général assez importantes (voire très importantes en cas de dépôts de locomotives ou de triages), la voie ferrée coupe les routes, des ponts et des passages à niveau sont créés et le décor général de la commune s'en trouve bouleversé. Dans certains cas particuliers, c'est la ville tout entière qui n'existe que par et pour le chemin de fer (comme Miramas dans les Bouches du Rhône) ou un quartier entier qui se crée et se développe grâce ou à cause de l'arrivée du train (comme le quartier des rotondes d'Avignon). Précisons que la construction de la gare d'Avignon au nord-est de la ville provoque un profond bouleversement. La gare est installée extra-muros... La municipalité propose donc de faire percer une nouvelle porte dans les remparts (avec de fausses tours!) et de tracer dans la perspective de la gare une grande avenue Haussmannienne... Ce sera LA fameuse rue de la République. Toute la ville s'en trouve alors "inversée" car jusqu'alors c'était du côté du Rhône, sur le quai de la ligne, que se trouvaient les entrées principales de la ville!

LA GARE DE SORGUES

Une rue et une grand place devant la gare de Sorgues.

Avignon, une place ferroviaire importante...

Il est à rajouter que le secteur du dépôt et de la gare d'Avignon est également complété par divers services techniques ou à l'usage exclusif des cheminots et leurs familles. S'y trouvent, ou s'y trouvaient à diverses périodes, un centre de tri postal, une gare à bestiaux, des locaux pour les services médicaux et sociaux voire sportifs et culturels. En complément de leurs maris, les femmes et enfants de cheminots ont, ou avaient, accès gratuitement à ces services. Il existait également à certaines époques une coopérative proposant des denrées alimentaires à prix réduits (par des achats groupés et la gratuité des transports) et un économat. L'économat central se trouvait à Marseille ou Béziers, mais les cheminots Vauclusiens pouvaient passer leurs commandes par correspondance. Ils recevaient leur mobilier, électroménager, linge de maison, vêtements chaussures et autres nourritures disponibles, à l'arrivée du wagon au centre ferroviaire le plus proche à heures et dates fixées à l'avance (les produits proposés à l'économat sont, bien entendu, meilleur marché que les produits équivalents dans le commerce et les cheminots y bénéficient de facilités de paiement). Le système de l'économat et de coopératives cessera au début des années soixante-dix... Un peu plus loin encore de la ville se construira une grande cité cheminote. Des jardins cheminots seront installés en divers lieux du département. Mais dans ces quartiers quasi exclusivement cheminots, souvent loin des centres villes, on ne "vit" qu'entre soi, pas comme "les autres" habitants de la ville... Le temps y est rythmé par l'activité ferroviaire...

GARE AVIGNON CENTRE

Belle perspective sur la rue de la République... percée pour faire face à la gare.

AVIGNON QUARTIER DES ROTONDES

Le quartier des rotondes qui s'est développé autour du dépôt des locomotives et de la cité du P.L.M.. le long de la route de Marseille. Une avenue importante qui a pris le nom du cheminot Pierre Sémard assassiné par les nazis. Un peu plus loin encore, les cités cheminotes.

L'empreinte du rail, les activités connexes...

Ils ne sont pas directement construits dans les emprises du chemin de fer (hormis les buffets de gares), mais font malgré tout partie du "paysage ferroviaire" local. Ils assurent souvent un service complémentaire à celui des Compagnies pour la clientèle du rail (nourriture, hébergement, transports, etc.). Il s'agit, bien sûr des hôtels, restaurants, bistrots et autres commerces ouverts à proximité des gares. Parfois, l'activité ferroviaire, la gare, voire l'ensemble de la ligne a disparu mais les enseignes commerciales rappellent encore son ancienne présence...

LA GARE DE CAVAILLON

Une grand place bien vide pour la gare de Cavaillon flanquée de son buffet... Pas tout à fait comme à notre époque "moderne"...

EN GARE DE CAVAILLON

EN GARE DE PERTUIS

La place des voyageurs à Pertuis avant et après les opérations de rénovation de modernisation...

EN GARE DE PERTUIS

Ainsi sont apparus, se sont développés (et ont parfois subi les bombardements) les "quartiers de la gare"...

PIZZA DE LA GARE! EN GARE DE CAVAILLON EN GARE DE CAVAILLON

A Cavaillon buvette-PIZZA de la gare, avenue de la gare et hôtel Terminus...

CLUB DES CHEMINOTS AVIGNON BAR DES ROTONDES AVIGNON RESTAURANT DU DEPOT AVIGNON PHARMACIE DES ROTONDES AVIGNON

Avignon, Pharmacie, grand bar, boulangerie des rotondes, bar de dépôt, club des cheminots...

LA GARE DE SORGUES CAFE HOTEL DE LA GARE A SORGUES HOTEL DE LA GARE A SORGUES HOTEL DE LA GARE A SORGUES 2014

A Sorgues, l'hôtel de la gare... Hier et aujourd'hui...

BAR DU TGV MONTEUX

CAFE DE LA PETITE VITESSE CARPENTRAS

Bars et restaurants à Monteux, Carpentras et Avignon Courtine...

ECOLE DES ROTONDES AVIGNON

Avignon, l'école "des rotondes"...

HOTEL DES VOYAGEURS A ORANGE

Orange, l'hôtel "de la gare"...

café de la gare à Robion

Robion, le café "de la gare"... (photo CM)

RESTAURANT DE LA GARE A BONNIEUX

Bonnieux, le restaurant "de la gare"...

APT LE CAFE DE LA GARE

Apt, le café "de la gare"...

Mirabeau, le restaurant "de la gare"...

café de la gare

Entraigues, le café "de la gare"...

Sarrians, l'ancien hôtel café "de la gare"... (Collection Mairie de Sarrians)

Orange

Le développement du commerce des antiquités et de la brocante à l'Isle sur Sorgue vont entrainer dans les années 1990/2000 une transformation, entre autres, du quartier de la gare avec la transformation d'anciens locaux industriels en salle des ventes... Mais le caractère "ferroviaire" du quartier reste marqué...

Le chemin de fer va influencer également la dénomination des rues... On trouve des rues Pierre Semard dans de nombreuses villes, des rues et avenues de la gare, rue des rotondes, rue Talabot, rues rendant hommage aux cheminots résistants...

Althen les Paluds

(Ancienne Impasse de la Petite Vitesse) Avignon

Bédarrides

Bollène la Croisière

Carpentras

Courthézon

Entraigues

Saint Saturnin

Orange

L'Isle sur Sorgue

Montfavet

Sorgues    

Sablet    

Sarrians

Pernes

Pertuis

Piolenc

Le Thor

Valréas. Outre la rue du chemin de fer, on trouve tout proche, le lac et la résidence "lou camin ferra"... " Le chemin de fer".

- Les rues "ferroviaires" -

...

ALTHEN LES PALUDS

  • Quartier de la gare
  • Chemin de la gare

APT

  • Impasse et rue de la halte
  • Place de la gare

      AVIGNON

      • Bd Talabot
      • Rue J Arnaud
      • Rue A Benoit
      • Rue H Béraud
      • Rue L Blanchard
      • Rue M Bonnet
      • Rue Brachet
      • Rue L Bruhat
      • Bd et impasse L Carpentras
      • Rue M Chambonnet
      • Chemin et impasse de l'épi
      • Chemin de la gare
      • Bd G Noblemaire
      • Rue A Peillard
      • Pl J Peyronnel
      • Impasse de la petite vitesse
      • Chemin du viaduc
      • Rue des rotondes
      • Av P Sémard
      • Rue M Tussa
      • Rue J Veyrier

      BEDARRIDES

      • Avenue de la gare

      BOLLENE la CROISIERE

      • Avenue de la gare

      CADENET

      • Avenue de la gare

      CARPENTRAS

      • Avenue de la gare
      • Avenue Pierre Sémard

      CAVAILLON

      • Impasse de la petite vitesse
      • Avenue P Sémard
      • Place de la gare

      COURTHEZON

      • Bd de la gare

      ENTRAIGUES

      • Avenue de la gare

      L'ISLE SUR SORGUE

      • Impasse de la voie ferrée

      LE THOR

      • Rue de la gare

      MAUBEC

      • Rue de la gare
      • Place des voyageurs

      MONTFAVET

      • Chemin de la gare

      ORANGE

      • Rue Pierre Semard
      • Rue des 13 arches

      PERNES LES Fnes

      • Chemin de la gare
      • Avenue de la gare

      PERTUIS

      • Avenue Pierre Semard
      • Rue Desolmes

      ROBION

      • Place de la gare
      • Avenue de la gare

      PIOLENC

      • Avenue de la gare
      • Impasse de la gare

      ROBION

      • Place de la gare
      • Avenue de la gare

      SABLET

      • Chemin du Chemin de fer

      St. SATURNIN

      • Avenue de la gare

      SARRIANS

      • Impasse de la gare

      SORGUES

      • Rue des 700 déportés du train fantôme

      VALREAS

      • Rue du Chemin de fer

    • Les cartes postales anciennes nous permettent de découvrir également des « avenues de la gares » aujourd?hui introuvables, soit parce que le train a cessé de circuler et le chemin de fer disparu, soit parce que ces voiries ont été rebaptisées (Par exemple l?avenue de la gare à Orange est devenue Avenue Frédéric Mistral).

      Retrouvez tous les liens proposés dans ce blog sur le fichier "liste des liens".

      Hé, hé!!! N?oubliez pas de poster votre commentaire ici!! Ce serait sympa, merci.

      Les documents et photos illustrant cet article sont issus de la collection de l'auteur (photos Bézet, CM,... )...

       

      Plus de photos?? Rendez-vous dans l'album photos...

      Pour en savoir plus... 1 Clic!

      Voyez les autres pages...

      Autres sites et documents...

      N'oubliez pas de laisser un petit commentaire... merci.

      Les documents illustrant cet article sont issus de la collection de l'auteur (photos JL Bézet, CM)...

      Retrouvez tous les liens proposés dans ce blog sur le fichier "liste des liens".



      19/11/2008
      0 Poster un commentaire

      A découvrir aussi


      Inscrivez-vous au site

      Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

      Rejoignez les 101 autres membres

      www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


      Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion