M / N / O / P

M

M : Lettre du marquage littéral des fourgons Marchandises.

Mâchefers : Résidus solides de la combustion de la houille pouvant se former dans le foyer*. les mâchefers sont la hantise des chauffeurs, car ils durcissent en une croûte épaisse et empêchent le bon passage de l'air de combustion. Les chauffeurs doivent donc régulièrement emêcher leur formation à l'aide du ringard*.

Mallet :Anatole Mallet. Ingénieur. Constructeur de machines à vapeur articulées.

Mammouth : Anciennes Machines 030 à mécanisme intérieur.

Manche de bois : Synonyme de manche de la pelle. C'est l'outil du chauffeur, il est donc moins noble que le manche de fer* du mécanicien.

Manche de fer : Synonyme de commande du régulateur*. Le manche de fer est donc plus noble parce qu'il est en quelque sorte "l'accélérateur" de la machine, que le manche de bois* du chauffeur.

Manoeuvres de corps d'armée : Manoeuvres nécessitant de nombreuses opérations (attelages, dételages, mouvements, etc.).

Manoeuvres : Machine utilisée pour les manoeuvres.

Marchande de fumée : Chef mécanicien, chargé de surveiller les mécaniciens pour éviter les émissions de fumées excessives dans les gares. Des amendes peuvent être infligées aux mécaniciens.    

Marchandises : Fret à transporter. les Marchandises RO* sont traitées dans l'odre de priorité après les messageries RA*.

Marche à vue : Circulation prudente en restant toujours en mesure de s'arrêter devant un obstacle. Dans tous les cas ne pas dépasser 30 km/h.

Marche sur l'erre : Circulation sur la lancée, sans tractionner.

Manipulateur de traction : Sorte de volant utilisé par le conducteur de locomotive électrique pour passer les crans de marche de la machine. En quelque sorte l'accélérateur, ou l'équivalent du régulateur des mécaniciens vapeur.

Mariage de tampons : Chevauchement de tampons lors du passage sur un appareil de voir à rayon très faible. Le mariage de tampons peut conduite à un déraillement. Pour éviter cela, les véhicules de grande longueur sont équipés de tampons rectangulaires.

Maroc : Nom du faisceau des messageries.

Marquise : Abri pour les voyageurs. La plupart des bâtiments pour les voyageurs étaient pourvus d'une marquise ou auvent (sauf les petites gares de l'OLB) ainsi que parfois d'une marquise sur le quai opposé.

Masque à gaz : Au temps de la traction vapeur, les agents de conduite devaient porter un masque à gaz au franchissement de certains longs tunnels, sous peine d'asphyxie.

Mastodon : se dit de locomotives de disposition d'essieux 250.

Mât : Support de signal ou de caténaire*.

Maurienne : Série de CC 6500 spécialement affectées à la ligne Chambéry-Modane avec frotteur pour prise de courant sur rail latéral.

Mauzin : Voiture de mesure des défauts de la voie. Le nom de cette voiture est donné par son inventeur.

Mazoutière : Locomotive à vapeur équipée pour la chauffe au fuel lourd*.

Mécanicien : Agent qui assure la conduite d'un engin moteur. Issu de l'ancienne épôque vapeur, ce terme est remplacé par agent de conduite ou conducteur*.

MECRU : Abréviation de Mécanicien de route.

Méditerranée : Région 6 S.N.C.F. créée en 1947 jusqu'en 1971.

Méluzine : Voiture spéciale "technique" incorporée dasn certaines circulations T.G.V. pour les mesures en ligne.

Menu : Charbon en morceaux de petite taille. L'utilisation de menu peut provoquer le "colmatage" du foyer.

Messagerie : Fret rapide à transporter. les Marchandises RO* sont traitées dans l'odre de priorité après les messageries RA*.

Métalliques : Voitures modernes à structure entiérement réalisée en acier.

Métallisées : Voitures anciennes modernisées par mise en place d'une carosserie métallique, sur une structure en bois. Les risques en cas de collision entre voitures métalliques et métallisées à conduit au retrait rapide de ces derniéres. Toutefois, la métallisation de voitures anciennes était plus économique et plus rapide que la construction de voitures métalliques.

Métrique : Voie dont l'écartement entre les 2 files de rails est de 1 métre.

Mettre au trou : Se faire "tôler"*. Se faire arrêter par la présence d'un carré* fermé. bien qu'il n'y ait plus beaucoup de carrés mécaniques sur le réseau, le terme est toujours utilisé.

Mettre tout dans le coin : Freiner d'urgence.

Micheline : Autorail sur pneumatiques fabriqué par la sté Michelin. Par extension, le terme micheline a été utilisé par le grand public pour désigner les autorails en général, même s'ils n'avaient plus aucun lien avec le matériel originel de M MICHELIN.

MIDI : Ancienne Compagnie de chemin de fer du sud-ouest.

Mikado : Nom donné aux locomotives de disposition 141

Mille-pattes : Surnom donné aux locomotives  CC 1100 Sud-Ouest.

Mirliton : Barrette noire inclinée sur fond blanc apposée sur une panneau indiquant au mécanicien l'approche d'un signal, quand celui ci est diffcilement visible (panneaux pourvus de 3 barrettes, puis 2, puis 1, espacés de 50 mètres) . Principe utilisé également à destination des automobilistes pour l'indication des PN.

MISTRAL : Train célèbre circulant de nombreuses années entre Paris Marseille et Nice.

Mixte: Se dit de matériel, trains ou agent apte à plusieurs fonctions... Trains mixtes (Voir MV), voitures mixtes... à deux classes, ou mixtes voyageurs/fourgon, facteur mixte... pouvant assurer plusieurs fonctions à la gare, locomotives mixtes aptes au service des marchandises et des voyageurs..

Mobylettes : Surnom donné aux autorails FNC.

Mogul : Se dit de machines à vapeur de diagramme 130

Mono: Courant alternatif monophasé.  

Monter les cornes : En argot ferroviaire "lever panto".

Motrice : Machine électrique tractant plusieurs voitures ou wagons.

Mouchard : Appareil qui permet d'enregistrer la position des signaux au franchissement par le train. C'est une sorte de boîte noire des locomotives. 

Mountain : Nom donné aux locomotives de disposition 241

Mouvement : Se dit de l'embiellage des locomotives à vapeur. La grand mouvement correspont à l'ensemble des bielles* motrices; le petit mouvement correspond à l'ensemble des bielles de commande de la distribution*.

M T : Service chargé du Matériel et de la Traction.

Mulot : Agent de train.

Multimodal : Voir chantier multimodal*.

M V : Train composé de Voitures pour les voyageurs et de wagons pour les marchandises. Utilisé sur les lignes à faible trafic. Le train MV est très lent, dans la mesure où il doit prendre et/ou laisser des wagons à chaque gare traversée.

N

Nagelmackers : Georges Nagelmackers est né à liége en 1845. Après un voyage aux Etats Unis où il étudie le matériel construit par Pullman, il décide "d'importer" le principe des voitures lits en Europe. Il construit comme, l'avait fait Pulmann, une premiére voiture qui circule avec succès entre Paris et Vienne en 1872. Après une premiére création d'entreprise avec l'aide de capitaux américains du Colonel Mann, le 4 décembre 1876, il crée la Compagnie Internationnale des Wagons Lits, à Bruxelle. Celle ci se développera de façon fulgurante. Georges Nagelmackers meurt le 10 juillet 1905.

Nez à Nez : Accident heureusement exceptionnel, provoqué par le lancement sur une voie unique de deux trains en sens opposé.

Nez cassés : Surnom des locomotives des séries BB 7200 / 22200, CC 6500 à cause de la forme inclinée donnée au pare brise.

Nez de boeuf : Surnom donné aux voitures corail réversibles.

Nez de cochon : Surnom donné aux locomotives du PLM équipées d'installations aérodymaiques "coupe vent".

NF : Pancarte qui indique au mécanicien que le signal fermé devant lui ne doit pas être franchi. Non Franchissable.

Niagara : Surnom donné aux locomotives de type 242.

Niche à chiens : Dans les anciens fourgons, une niche était prévue pour les chiens, avec une porte ajourée donnnant sur l'extèrieur.

Normale : Se dit de la voieà écartement entre les files de rails de 1,435 mètre, par opposition à la voie métrique ou étroite.

Northern : se dit de locomotives de disposition d'essieux 242.

O

O : Echelle de réduction du 1/43 eme pour les modèles réduits ferroviaires.

Omnibus : Train marquant l'arrêt dans toutes les gares .

O C E M : Office Central d'Etude du Matériel roulant. Nom d'une série de voitures.

Octroi : Système de taxes sur les marchandises. Un bureau d'octroi était installé dans les gares. Les voyageurs devaient acquiter les taxes à leur arrivée. L'octroi a disparu en 1948.

Oeilleton : petit feu blanc auxilière complétant un signal lumineux.

Oreilles de cochon : Appareil métallique utilisé par les agents du matériel pour le relevage des wagons dérailles...

Os : Galette de mâchefers qui se constitue dans le foyer des locomotives à vapeur par utilisation de houille de mauvaise qualité. Le chauffeur doit, en permanence, casser ou extraire les os avec le croc*, car cela empêche une bonne combustion.

Outrance : Ancienne locomotive de la Cie du Nord.

Overland : Surnom donné aux locomotives de type 251.

P

P : Rotondes type P. les rotondes* les plus modernes de la S.N.C.F.

PACIFIC : Surnom des locomotives à vapeur de disposition 231.

P.A.G. : Point d'arrêt géré.

Paire : Se dit d'une circulation se dirigeant vers Paris, ou vers l'origine de la ligne, par opposition à une circulation impaire.

Palette : Petite planchette munie d'un manche que le chef de service agite règlementairement pour donner le signa du départ.

Pancarter : Poser les plaques de destination sur les voitures à voyageurs. Les "plaqueurs" remontent la rame avec les plaques suspendues sur un chariot. Maintenant sur les voitures modernes les destinations sont données dans un afficheur électronique ou avec une pancarte en.. carton!

P.A.N.G. : Point d'arrêt non géré.

Paniers : A l'origine, le ravitaillement en houille des tenders* est effectuée à bras d'homme à l'aide de paniers en osier... Ces pratiques sont remplacées peu à peu dans les dépôts les plus importants par des systémes de grues ou de toboggans*.

Paniers : A l'origine, les agents roulants devaient emporter avec eux le panier. Ce panier contenait la "gamelle" préparée par l'épouse, du café ainsi que le sac de couchage.

Panoramique : (ou Pano) Autorail de la série X 4200.

Pantographe (Panto): Elément en forme de parallélogramme ou bras articulé placé sur le toit des locomotives électriques et qui soutient l'archet qui frotte sur la caténaire pour assurer le captage du courant.

Paquebots : Les trains paquebots, créés en 1933, sont des trains transportant des passagers depuis Paris jusqu'au pied des passerelles d'embarquement des paquebots du port de Marseille. Les départs sont à destination de l'Afrique du Nord, du Moyen Orient et des Indes...

Parrainages : "Adoption" d'un engin moteur par une ville ou une association. L'engin est alors orné de blasons aux armes de la ville. La coutume de baptiser les engins moteurs tombée en désuétude a été reprise dans les années 80. Jadis les machines à vapeur recevaient un nom (ville, oiseau, personnage mythologique etc) et étaient bénies par le clergé. Plus tard les machines, recevaient souvent un surnom de l'équipe qui en était titulaire. L'arrivée des machines électriques et de la conduite en banalité* ont fait disparaître cette coutume.

Passage inférieur : Croisement d'une voie ferrée et d'une route, la voie ferrée passant par dessus la route.

Passage supérieur : Croisement d'une voie ferrée et d'une route, la voie ferrée passant par dessous la route.

Pastille Valda : Feu de voie libre... vert.

Patachon : (ou patache) Surnom donné aux trains marchandises omnibus (dit aussi chiffonnier*). De l'ancien nom de la patache, diligence peu confortable, mauvaise voiture.

Patantee : se dit de locomotives de disposition d'essieux 111.

Patin : ou semelle, partie inférieure du rail Vignole* qui repose sur les traverses*.

Patinage : Glissement des roues sur le rail. Pour éviter le patinage, le mécanicien projète du sable sous les roues par le biais des sablières*.

Pauline : Surnom donné aux anciens autorail du MIDI (construits sous l'impulsion de Jean-Raoul Paul).

PC : Poste de commandement et de régulation. 

"Pélème" : C'est la pronociation utilisée par les cheminots provençaux pour désigner leur Compagnie... le P.L.M... "Pé elle ème".

Pèlerin : Voyageur...

Pelle : Accessoire indispensable du chauffeur. Le charbon est introduit dans le gueulard du foyer à l'aide de la pelle, par le chauffeur. Sur les machines modernes et trés puissantes, les quantités de houille à enfourner étant très importante, il est très difficile de faire effectuer cette opération par un homme. Ces machines sont donc équipées d'un systéme d'amenage automatique, le stocker*.

Penduler : voir pendulaire.

Pendulaire : Matériel roulant qui a la particularité de s'incliner dans les courbes proportionellement à la vitesse de circulation pour limiter les effets de la force centrifuge sans trop augmenter le dévers*. Le matériel pendulaire est peu usité en France, où i lest préféré la construction de ligne spécifiques pour la grande vitesse.

Pensylvannia : Type de bogie* construit sur un modéle américain.

Perle : "bonne" locomotive, bonne rouleuse, peu consommatrice de charbon, par opposition à un "sapin"*.

Pershing : Surnom donné au matériel roulant importé des USA après la premiére guerre mondiale, avec les troupes du Général Pershing.

Pétard : Systéme de répétition de certains signaux fermés. En cas de franchissement de ces signaux la machine fait exploser des capsules pyrotechniques placées sur la voie. Le bruit de la détonnation attire l'attention du mécanicien. des pétards "mobiles" sont posés également pour la protection de trains en cas d'arrêt accidentel en plmeine voie.

Petit cheval : Surnom donné au compresseur à vapeur des anciennes locomotives à vapeur.

Petites P : Surnom des locomotives 241 P SNCF (Grosses P = 241 P)

Petites roues : Machines pour trains de marchandises. Ne pouvant augmenter la rapidité de mouvement des organes moteurs des locomotives, le seul moyen de leur donner une vitesse de plus en plus élevée est de faire croitre le diamétre des roues. Certaines machines de vitesse du réseau du Nord ont été pourvues de roues de 2.30 métre de diamétre. Mais le diamétre élevé des roues ne permet plus à la machine de tracter des charges trés élevées, ou de franchir des rampes. Le rôle est donc réservé aux "petites roues*. Etre mécanicien "grandes roues" est assez valorisant, par rapport aux mécaniciens "petites roues*" affectés aux trains de marchandises, les patachons*.

Picasso : Surnom de autorails X 3800.

Pied fin : Mécanicien aux grandes roues.

Pied plat: Mécanicien aux trains de marchandises.

Pilotage : Action de faire circuler les trains sur une voie unique provisoire (en cas d'interception d'une ligne, par exemple). L'agent d'accompagnement est le "pilote". 

Piston : Piéce mécanique du moteur des locomotives à vapeur. Le piston est soumis alternativement à la pression de la vapeur sur chacune de ses faces. Il est mobile dans le cylindre et transmet le mouvement aux roues par l'intermédiaire de son axe puis de la bielle* motrice.

P.K. : Symbole du point kilomètrique. Distance parcourue depuis l'origine de la ligne.

P.L. : Ancienne Compagnie de chemin de fer qui exploitait la ligne de Paris à Lyon. réunie au L.M. pour créer le P.L.M. en 1857.

Plaisir : Les trains de plaisir sont des circulations spéciales proposées par les compagnies à tarifs réduits, pour des destinations vers le bord de mer ou l'exposition colonial, l'exposition universelle...

Planet : se dit de locomotives de disposition d'essieux 020.

Planter un chou : Rester calé en route par perte de puissance... en général l'équipe de conduite fait le maximum pour éviter cette pénible et "honteuse " situation.

Plaques d'immatriculation: Plaques métalliques portant les numéros d'immatriculation des engins moteurs et tenders. A l'origine en laiton moulé ou en aluminium, trop onéreuses et cibles de collectionneurs peu scrupuleux, elles sont remplacées sur les engins modernes par des autocollants.

Plaque tournante : Plaque métallique posée sous les voies destinée à permettre la rotation d'un wagon pour son déplacement sur des voies transversales. Le mouvement est réalisé à la force humaine ou animale. Les plaque tournantes trop bruyantes et fragiles sur les voies principales ont été peu à peu supprimées.

Plaque tubulaire : Plaque métallique placée dans la boîte à fumée*, sur laquelle sont montés et sertis tous les tubes à fumée*.

Plaqueur : Cheminot qui accroche les plaques de destination sur les voitures à voyageurs. Les "plaqueurs" remontent la rame avec les plaques suspendues sur un chariot. 

Plate-forme : Partie applanie sur laquelle est posée la voie. Elle peut être à niveau, en remblai* ou en tranchée*.

Plate-forme : Partie extréme des voitures de voyageurs où s'effectue la montée des passagers. Il existait sur la ligne d'Orange au Buis des voitures à plate formes ouvertes, sur lesquelles on pouvait voyager... au grand air.

Pleurer le gaz : Manquer de pression.

Plumer : Sanctionner.

P.L.M. ; Compagnie de Lyon à Paris et à la Méditerranée... les cheminots l'appélent le "Pélemme"...

Plus gros poireau : Concours organisé par La Vie du Rail et les Jardins Cheminots destiné à récompenser les jardiniers émérites.

PN : Croisement d'une route et d'une voie ferrée à niveau. Les PN sont gardés par un agent qui à la charge d'ouvrir et fermer les barriéres. Bien entendu, le chemin de fer a la priorité sur la route. Les PN modernes sont équipés de demi barriéres automatiques avec signalisation lumineuse et sonore.

P.O. : Ancienne Compagnie de Paris à Orléans (1852).

Pocono : Surnom des locomotives à vapeur de disposition 242.

Poêle : Surnom du foyer des locomotives à vapeur (mettre au poêle).

Poêle à anthracite : Sert au chauffage des salles d'attente des gares, mais aussi des voitures à voyageurs et des fourgons marchandises.

Pointe : Aiguille prise dans le sens de la déviation, par opposition à celle prise en talon*.

Pointeur : Agents chargés de relever les numéros des wagons entrant dnas la composition des trains sur les triages.

A Poils : Se dit d'un train qui ne peut sortir du triage parce qu'on ne peut lui affecter un engin moteur ou qu'il manque le personnel de conduite.

Pont des soupirs : Surnom donné aux ponts situés aux sommets de rampes... Les ouvrages servaient de point de repère aux équipages marquant la fin momentané de l'effort supplémentaire pour "hisser" le train. 

Pont tournant : Portion de voie posée sur une poutre mobile sur un pivot central. Le pont tournant est utilisé pour la distribution de locomotives sur les voies des rotondes. Le cuvelage peut quelquefois être recouvert de planches, on parle alors d'un pont plaque.

Pont secteur : Pont tournant ne pouvant effectuer une rotation complète (rotonde partielle) et ne travaillant donc que sur un secteur angulaire donné. L'axe de rotation est situé à une extrémité alors que dans le cas du pont tournént l'axe est central.

Pompe alimentaire : Systéme de pompe à vapeur, destinée à alimenter la chaudiére des locomotives à vapeur en eau, en compélement aux injecteurs*.

Poste d'aiguillage : Ensemble des installations de commande de plusieurs aiguillages d'une zone. Il existe des postes bas ou en encorbellement. Il existe également divers systémes de commande dont les postes Saxby* ou Vignier*.

Poste de nuit : Train de nuit comportant en majorité des wagons postaux. 

Potence : Support de signalisation placé au dessus des rails.

Pousse cailloux : Surnom des agents de la voie.

Poussier : Poussiére de charbon. Quand le chauffeur est obligé de vider totalement la soute du tender* il finit par ne plus enfourner que du poussier...

Poussin : Surnom de la livrée jaune appliquée aux matériels de l'infra.  

Poussot : Idem cale soupapes*. Combustible de mauvaise qualité. Parfois tellement mauvais qu'il était surmomé "pousse au crime".

Prairie : Se dit de machines à vapeur de diagramme 131

Primes : La rémunération des personnels roulants comprend une grosse part de primes, liées aux conditions de travail spécifiques et au temps passé hors résidence. Mais le personnel de conduite des machines à vapeur se voyait gratifier de primes liées au économies réalisées sur la houille, sur les lubrifiants et sur l'exactitude.

PROVENCE EXPRESS : Train rapide spécialement créé pour le transport des fruits et primeurs de PROVENCE vers la capitale, en remplacement du FLECHE DES HALLES.

P R S : poste d'aiguillage tout relais à transit Souple. Poste de commande d'aiguillages élctrique.

Prud'homme : Cet appareil est l'un des ancêtres de notre signal d'alarme actuel.

Pucier : Surnom des voitures lits.

Pullman : George Mortimer Pullman, sujet américain, né dans l'Etat de New York en 1831, à l'origine d'une compagnie de transport en voitures de luxe. Les voitures de cette compagnie sont dites voitures Pulmann. En 1863, Pullman crée un petit atelier de construction d'où sort une premiére voiture lits. C'est une voiture à lits relevables pour laquelle le confort a été poussé au maximum. Mais il a du mal à convaincre les compagnies ferroviaires de l'icorporer dans un train. Il finit par y parvenir et le succès est immédiat. Fort de ce succès il construit une seconde voiture. Elle est tout autan que la première accueillie par les voyageurs. La Pullman Sleeping Car Compagny est née. A sa mort en 1897, Georges Pullmann posséde 2 500 voitures, emploie 15 000 ouvriers et construit 12 520 wagons pour les marchandises par an....

Purgeurs : Robinets situés au fond des cylindres de locomotives à vapeur, commandés depuis la cabine. Au démarrage les purgeurs sont ouverts pour permettre l'évacuation de l'eau de condensation.

PV : Petite vitesse... service des marchandises du RO*, par opposition à la Grande Vitesse.

°°°°°°°°°°°°°°°

Les autres pages....

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z



27/10/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion