PAULIN TALABOT

28

Paulin Talabot

Né à Limoges le 18 août 1799.

Aprés une brillante scolarité, Paulin Talabot entre à l'école Polytechnique dans le corps des ponts & chaussées. Il en sort avec un diplome d'ingénieur.

Il est affecté, pour son premier poste, à Brest puis à Decize, où il travaille à la construction du canal latéral à la Loire. Puis, en 1829, il est muté à la direction des travaux du canal de Beaucaire dans le Gard. Il s'installe alors à Nîmes.

Il s'intéresse alors, en complément à ses travaux pour l'administration, à l'amélioration des perfomances des mines de la Grand Combe. L'exploitation y est encore réalisée avec des moyens rudimentaires. Souhaitant apporter à ces mines le progrés des techniques de Seguin et Beaunier, notament une voie ferrée permettant une large diffusion des produits, il effectue un voyage d'étude en Angleterre, berceau du chemin de fer à vapeur. Ce voyage est effectué auprés de son ami G Stéphenson. Il fonde à son retour, en 1830 une société visant à réaliser un chemin de fer reliant les mines et Beaucaire. Il dépose en 1831, au conseil général, un projet de chemin de fer de Lalevade à Beaucaire avec embranchement sur Nîmes. Avec plusieurs associés, dont MM Veaute, Abric, Mourier et Didion, il réalise son projet. Les travaux sont entrepris en 1838. Le premier tronçon entre Nîmes et Beaucaire est ouvert en 1839. C'est Talabot en personne qui pilote le train inaural. C'est le premier pas de Talabot dans le domaine ferroviaire. Fort de son expérience et de son succés, il se lance dans une aventure titanesque; la construction d'une grande ligne reliant la capitale à Lyon et la Méditerranée, avec un raccordement à la ligne de Lalevade à Beaucaire. Bien que retardé par les difficultés politiques de 1848, le projet est réalisé en plusieurs étapes. Il est terminé en 1854 et la création de la Compagnie du P.L.M. en 1857, vient sceller le succés de l'opération.

Talabot prend alors la tête d'une des plus grandes entreprises du pays. Dabord codirecteur, il en devient directeur général en 1862. Mais sa puissance de travail lui permet également de participer à la directions de nombreuses entreprises, dont le P.L.M. algérien, des mines, des docks de Marseille, des banques, des compagnies de transport...

Aprés la mort en 1873 de Edmond Audibert, l'un des ses amis et associé, Il prend seul la direction des ses affaires. Mais il est trés diminué par une cessité. Neuf années plus tard, il est finalement obligé de mettre un terme à sa brillante carriére, usé et affaibli par l'âge. Mais il continue encore durant 3 ans à suivre la destinée de la compagnie dont il fut le fondateur et qu'il avait placée entre les mains de Gustave Noblemaire. C'est le 21 mars 1885 que Paulin Talabot s'éteint, il est âgé de presque 86 ans, mais son ombre continuera à planer trés longtemps sur la prestigieuse compagnie.

Pour aller plus loin... un clic 

Autres pages:

Autres sites et documents:

Retrouvez tous les liens proposés dans ce blog sur le fichier "liste des liens".



30/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion