T

T

TAA : Trains Autos Accompagnées.

Tabatière : Système de graissage pour les locomotives.

TAC : Train Auto Couchettes

Tachro : Systéme indicateur et enregistreur de vitesse remplaçant du systéme FLAMAN*.

TAJ : Train Auto Jour

Talabot : (Paulin) Né à Limoges le 18 août 1799. Aprés une brillante scolarité, il entre à l'école Polytechnique dans le corps des ponts & chaussées. Il en sort avec un diplome d'ingénieur.

Il est affecté pour son premier poste à Brest puis à Decize, où il travaille à la construction du canal latéral à la Loire. Puis, en 1829, il est muté à la direction des travaux du canal de Beaucaire dans le Gard. Il s'installe alors à Nîmes.

Il s'intéresse alors, en complément à ses travaux pour l'administration, à l'amélioration des perfomances des mines de la Grand Combe. L'exploitation y est encore réalisée avec des moyens rudimentaires. Souhaitant apporter à ces mines le progrés des techniques de Seguin et Beaunier, notament une voie ferrée permettant une large diffusion des produits, il effectue un voyage d'étude en Angleterre, berceau du chemin de fer à vapeur. Ce voyage est effectué auprés de son ami G Stéphenson. Il fonde à son retour, en 1830 une société visant à réaliser un chemin de fer reliant les mines et Beaucaire. Il dépose en 1831, au conseil général, un projet de chemin de fer de Lalevade à Beaucaire avec embranchement sur Nîmes. Avec plusieurs associés, dont MM Veaute, Abric, Mourier et Didion, il réalise son projet. Les travaux sont entrepris en 1838. Le premier troçon entre Nîmes et Beaucaire est ouvert en 1839. C'est Talabot en personne qui pilote le train inaural. C'est le premier pas de Talabot dans le domaine ferroviaire. Fort de son expérience et de son succés, il se lance dans une aventure titanesque; la construction d'une grande ligne reliant la capitale et la Méditerranée, avec un raccordement à la ligne de Lalevade à Beaucaire. Bien que retardé par les difficultés politiques de 1848, le projet est réalisé en plusieurs étapes. Il est terminé en 1854 et la création de la Compagnie du P.L.M. en 1857, vient sceller le succés de l'opération.

Talabot prend alors la tête d'une des plus grandes entreprises du pays. Dabord codirecteur, il en devient directeur général en 1952. Mais sa puissance de travail lui permet également de participer à la directions de nombreuses entreprises, dont le P.L.M. algérien, des mines, des docks, des banques, des compagnies de transport....

Aprés la mort en 1873 de Edmond Audibert, l'un des ses amis et associé, Il prend seul la direction des ses affaires. Mais il est trés diminué par une cessité. Neuf années plus tard, il est finalement obligé de mettre un terme à sa brillante carriére, usé et affaibli par l'age. Mais il continue encore durant 3 ans à suivre la destinée de la compagnie dont il fut le fondateur, et qu'il avait placée entre les mains de Gustave Noblemaire. C'est le 21 mars 1885 que Paulin Talabot s'éteint, il est âgé de presque 86 ans, mais son ombre continuera à planer trés longtemps sur la prestigieuse compagnie.

Talon : Partie d'un aiguillage opposée à la pointe.

Talon : (mettre en) Action qui consiste à ramener la braise en tas près de la porte du foyer et à la recouvrir de cendres, afin qu'elle se consume plus lentement pendant les périodes de repos de la machines. Un moment avant le départ le chauffeur devait étaler à nouveau son feu sur toute la grille sans avoir à effectuer un nouvel allumage.

Talonnable : Se dit d'une aiguille qui peur être prise par la partie opposée à la point même si la direction de la pointe est mauvaise.

Talonner : Prendre un aiguillage par la partie opposée à la pointe.

Talgo : Train léger indéformable, équipé d'essieux à écartement variable, assurant la relation entre Genève et Barcelone (écartement espagnol plus important).

Tampon : Piéce pricipale des organes de choc des véhicules ferroviaires. Les tampons comportent un systéme de ressort interne. Les engins équipés de l'attelage automatique sont dépourvus de tampons.

Tamponner : Heurter un véhicule. Certains wagons ne doivent pas être tamponnés. En règle générale, les tamponnements sont à éviter, ils sont nocifs pour le matériel et les marchandises transportées.

Taquet : Heurtoir* d'extrémité de la voie. 

TCO : Tableau de contrôle optique. C'est le tableau que l'on trouve dans les PRS, sur lequel sont représentés le plan des voies, la position des appareils de voie et la position des trains (par l'allumage de dispositifs lumineux).

TCO : Train en Cours d'opération. Ensemble des convois ferroviaires prévus dans le cadre d'une opération militaire. Les TCO sont préparés et exécutés sur ordre des autorités militaires. Ils sont répérés par un nom de code.

Teck : Bois exotique dont étaient constituées les caisses des anciennes voitures.

TEE : Trans Europ Express. Réseau international . Les premiers trains du pool circulent à partir du 2juin 1957. Les 6 pays du marché commun (CFL DB FS SNCB SNCF) et la Suisse (CFF) ont créé ce groupement pour assurer la liaison entre les principales villes européennes par le biais de relations ferroviaires assurées par des trains de haut de gamme destinés à une clientéle d'affaires .

Télégraphe : Système de télécommunication installé entre les gares, pour assurer des échanges de messages et informations. Il est remplacé au fur et à mesure de son installation par le téléphone et la radio sol-train qui permet aux agents sédentaires et roulants de communiquer. Auparavant les personnels roulants ne pouvaient transmettre ou recevoir des informations que lors des arrêts, ou griffoner les messages sur un morceau de papier ficelé sur un morceau de charbon jeté dans les gares au passage du train... Le télégraphiste se chargeait alors de faire suivre l'information à la gare suivante ou au dépôt. L'utilisation du télégraphe nécessitait l'installatio nde nappes de fils aériens qui couranient le long des voies... Les cables de communication sont maintenant enterrés...

Température dirigée : Ensemble des Wagons dont la caisse est réalisée avec des matériaux isolants pour protéger des températures extérieures les denrées transportées et dont la température interne est abaissée par l'usage de ventilateurs extérieurs provoquant la circulation d'air sur des pains de glace embarqués ou par des moyens mécaniques. (wagons frigorifiques, isothermes et réfrigérants). Se dit aussi "température contôlée".

Temporaire : Se dit d'une circulation qui n'est mise en route qu'à certaines périodes ou pendant un délai donné.

TEN : Trans Euro Nuit. pool regroupant les activités trains de nuit de plusieurs compagnies européennes, créé en 1971. Le pool TEN a disparu en 1991.

Tender : Véhicule spécial attelé derriére la machine à vapeur et contenant le combustible et l'eau necessaires à la production de vapeur. Les tenders sont désignés par un nombre représentant la capacité en eau, une lettre relative au modéle et un numéro d'ordre (ex 30 A 51). En régle générale le tender porte le numéro de série identique à celui de la machine, mais les mutation succéssives des matériels font que quelquefois tender et machine ont des numéros différents. Notons qu'il a existé des tenders pour la chauffe au fuel et d'autres (les plus nombreux) pour la chauffe au charbon. La capacité en eau des tenders à varié suivant les modéles de 3 à 38 m3!

Tender : Une machine tender est une machine dépourvue de tender attelée et comportant une soute à combustible et des caisses à eau directement embarquées. les machines tenders sont utilisées, du fait de leur plus faible autonomie, pour les opérations de triage et manoeuvres ou pour les services de banlieue.

Tender à la perche : Tender exagérément rempli.

TenWheel : Se dit de locomotives de disposition d'essieux 230.

Téoz : Marque commerciale pour les trains constitués de voitures à voyageurs "Corail"... Certaines de ces voitures rénovées et modernisées sont passées sous la marque "Téoz". Le terme Corail et la marque Téoz sont abandonnés en 2012 au profit de trains "Intercités".  

TER : train Express Régional.

Terminus : Extrémité d'une ligne ou du parcours d'un train. Les gares terminus sont plus importantes que les gares de pleine voie, car elles comportent en général des installations de tournage, de remisage et de ravitaillement des locomotives.

Texas : se dit de locomotives de disposition d'essieux 152.

TGV : Train à Grande Vitesse.

TGVA: Train à Grande vitesse de la seconde génération entre Paris et l'Atlantique.

TGV EUROSTAR: Train à Grande vitesse entre Paris et Londres.

TGV PSE: Train à Grande vitesse de la première génération entre Paris et le Sud Est... Anciennes rames orange.

TGV RESEAU: Train à Grande vitesse polycourant aptes à circuler sur tout les "réseaux" européens.

TGV THALYS: Train à Grande vitesse entre Paris et Bruxelle

Thermosyphon : Chauffage des voitures par circulation d'eau chaude par différence de densité entre eau chaude et froide.

TIA : Traitement Intégral Armand. Du nom de Louis Armand. Il s'agit d'un traitement des eaux des tenders, pour limiter les effets néfastes du tartre dans les chaudiéres*.

Ticket de quai : Ticket de carton permettant l'accès au quai pour les personnes accompagnant les voyageurs. La nécéssité de se munir d'un ticket de quai a été supprimée dans les années 70.

Timbre : Pression de service de la locomotive à vapeur. Etre "au timbre" signifie donc être en pression prêt pour circuler. L'expression vient du timbre qui est apposé par l'ingénieur des mines tous les dix ans après expertise de l'état de la machine (épreuve décénnale). Une machine en chute de timbre est une machine qui arrive en fin de période de 10 ans et qui va devoir être contrôlée et éventuellement réparée avant sa remise en service après retimbrage*.

Tire fond : Sorte de longue vis, vissée dans les traverses pour assurer la fixation des rails. Contrairement à certains pays la France utilise un système de tire fonds vissés et non des "clous".

Tiroir : Voie de manoeuvre.

Tiroir : Piéce de la distribution* des locomotives à vapeur, destinée à conduire alternativement la vapeur sur l'une et l'autres des faces du piston. les tiroir puevent être plans ou cylindriques.

Titulaire / titularisation : A l'époque vapeur, une équipe était titulaire d'une machine, c'est à dire qu'elle en avait la responsabilité.

TIV : Tableau Indicateur de Vitesse. Pancarte indiquant au mécanicien la vitesse maximale autorisée à partir de la pancarte Z* qui suit le TIV. Il existe des TIV fixes et des TIV mobiles. Certains, en forme de losange, sont équipés d'un crocodile*.

Toboggan : Importantes installations de certains dépôts destinées au remplissages des tenders* en charbon* par garvité.

Tôle : Surnom donné aux cocardes des signaux mécaniques.

Tôler : Se faire "tôler" c'est se faire arrêter par la présence d'un carré* fermé. bien qu'il n'y ait plus beaucoup de carrés mécaniques sur le réseau, le terme est toujours utilisé.

Tombereau : Type de wagon destiné au transport de marchandises ne craignant pas la mouille, en vrac.

Torche rouge : Element pyrotechnique de sécurité. En cas de probléme sur la voie, une torche rouge est placée en amont pour couvrir la zone. Durant la combustion elle émet une lumière rouge très intense. A la vue d'une torche rouge le mécanicien doit arrêter immédiatement son train.

Torcher un train : Faire prendre du retard. Couler*, Jaunir*.

Torpille : Sanction.

Torpilleurs : Surnom donné aux locomotives  030 A et C Sud-Ouest.

Tour en fosse : Machine outil qui permet le reprofilage* des roues sans démontage des essieux.

Tournage : Retournement d'une locomotive sur une plaque ou un pont tournant.

TP : Travaux Publics. Surmon du matériel livré par les USA aprés la première guerre, sur commande du ministère des Travaux Publics.

Tracer un itinéraire : Mettre tous les appareils de voie dans la direction correspondant à une direction donnée. Cette action peut être réalisée manuellement par un agent ou automatiquement par des automatismes. Une fois que le train est passé, l'itinéraire est détruit. Dans les PRS, l'itinéraire peur être détruit au fur et à mesure du passage du train permettant de libérer les appareils de voie au fur et à mesure pour pouvoir les utiliser à la formation d'autres intinéraires. 

Tranchée : Plateforme creusée par rapport au niveau du sol, sur laquelle est posée la voie, par oppositions au remblais*.

Train d'agence : Train de voyageurs mis en route à la demande d'orgnaismes ou d'agences de voyages.  

Train Bleu : Train de luxe du début du siécle reliant Paris et Vintimille.

Train de cartons : Composition de faible tonnage.

Train de chocolat : Train de minerai de fer.

Train des fleurs : Surnom donné au train spécial qui transporte les ordure ménagères de Marseille vers la décharge située dans la plaine de Crau.

Train de secours : Composition spéciale composée de plusieurs wagons et d'une grue de secours*. Le train de secours est garé dans un triage sur une voie proche de la sortie. Il est mis en circulation en cas de déraillement.

Train paquebot : Train qui dessert directement une gare maritime en correspondance avec des navires. Se dit aussi, par extension, des trains de luxe (par référence à la croisière).

Train parc : Train aménagé pour héberger du personnel travaillant sur une ligne de chemin de fer et son outillage.

Trait : Le "trait" du graphique... Marcher "au trait"; être dans le bon horaire. "Bouffer" le trait; prendre du retard.

Traverse de choc : Partie avant des wagons, voitures ou machines, comportant les organes de choc et de traction.

Traverses : Elément en bois ou en béton placé perpendiculairement sous les rails pour en assurer le soutien et le guidage.

Traverses danseuses : Traverse qui ne porte plus sur le ballast et du coup bouge au passage des trains. 

Traversée jonction double : Appareil de voie complexe, regroupant en un seul appareil 2 aiguillages (surnommé Anglaise*).

Trémie : Wagon destiné au transport de vrac (céréales, pulvérulents, sable etc) permettant un déchargement par gravité.

Triage : Vaste zone recouverte de multiples voies paralléles, où sont triés les wagons et préparés les trains au départ. le débranchement des wagons ets effectué au passage sur la bosse*, puis les véhicules roulent sous l'action de la gravité vers leur voie des destination freinés au passage par l'enrayeur. Lorsque la voie est pleine, les wagons sont poussés par une machine, les attelages sont faits et le train peut partir vers sa destination. Il existe des triages dédiés au RA* et au RO*. Les triages comprennent en général un faisceau de réception, une bosse, et un faisceau de préparation. Ce sont en général des installations très étendues.

TRN : Train Rapide National.

Trois pattes P.L.M. : Anciennes voitures de banlieue à 3 essieux du P.L.M..

Trottoir : Equivalent de quai. Ce terme n'est plus trés usité.

TTX : Code d'identification des trains de travaux dans les documents circulation.

Tubes à fumée : Ensemble des tubes composant la chaudiére des machines à vapeur. les tubes à fumée sont sertis à chaque extrémité sur les plaques tubulaire. L'un des coté est placé coté foyer, l'autre coté boite à fumée*. Les gaz chauds de la combustion circulent à l'intérieur des tubes. L'eau est présente tout autour, ainsi se déroulent les échanges thermiques. les machines à vapeur comprennent un nombre trés important de tubes placés parallélement. Il en existe de plusieurs diamétres de de plusieurs formes (tubes Serves). les gros tubes contiennent les surchauffeurs*. Les tubes à fumée doivent être ramonés* réguliérement et un traitement de l'eau, le TIA* vise à empêcher leur entratrage coté eau.

Tube à eau : Le tube à eau d'une locomotive est un tube transparent, par lequel le mécanicien peut apercevoir le niveau de l'eau dans la chaudiére. Ce niveau est important. Trop élevé, il provoque des entrainements d'eau dans les cylindres, trop bas il peut provoquer la découverte du ciel* du foyer* et la fusion des plombs*.

Tunnel : Ouvrage souterrain permettant le franchissement d'obstacles tels que colline à une voie ferrée. On parle plutôt de souterrain que de tunnel.

Turbo dynamo : Systéme de production d'électricité à partir de la vapeur des locomotives à vapeur. La présence d'une turbo dynamo permet d'assurer l'éclairage des lanternes avant et de l'éclairage de l'abri. Avant l'apparition des turbo dynamos, l'éclairage des lanternes était réalisé à l'aide de lampes à acétyléne, de même que l'éclairage de l'abri.

Turbotrain : Rame automotrice qui tire sa puissance d'une ou plusieurs turbines à gaz (ETG - RTG)

Tyer : Systéme ancien d'espacement des circulations. Des agents stationnaires étaient placés dans des guérites tout au long des voies et assuraient la manoeuvre des signaux au passage des trains. Le systéme Tyer a été remplacé par les systémes de Block PLM*.

 °°°°°°°°°°°°°°°

Les autres pages....

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z



22/12/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion