UN TRAIN TOURISTIQUE EN VAUCLUSE?

A LA RECHERCHE DES PETITS TRAINS PERDUS...

UN TRAIN TOURISTIQUE EN VAUCLUSE?

 

free music

 

La France n'est pas la Suisse....

Mauvaise saison pour les trains touristiques Français... Voilà que cette année 2008 ne verra pas de circulations entre Tournon et Lamastre! Le célébrissime train à vapeur de Vivarais, le fameux "Mastrou" est en grande difficultés! Comment l'un des premiers trains touristiques Français a t'il pu en arriver à cette extrémité? Mais quoi qu'il en soit souhaitons revoir au plus tôt les superbes "Mallet" reprendre du service sur cette ligne si pittoresque...

Une Mallet du Vivarais... Superbe!


CHEMIN DE FER DU VIVARAIS par fanaplm84

La situation Vauclusienne...

Alors que de nombreuses associations proposant des acitivités de type trains touristiques ou vélo-rails se développent (avec plus ou moins de difficultés et donc plus ou moins de succès), le grand quart Sud-Est du pays reste bien déshérité. Seuls la ligne des Cévennes et le train des pignes offrent une possibilité de voyager avec du matériel ancien. (voir aussi VIADUC 07 en Ardèche mais nous sommes là déjà en Rhône-Alpes)

Mais proposer une activité touristique sur une base ferroviaire c'est aussi et avant tout participer à la sauvegarde du patrimoine local!

LA GARE D'AUBIGNAN LORIOL

La gare d'Aubignan-Loriol à l'époque où elle était encore habitée. (photo JL Bezet)

Une poignée d'amoureux du rail et de passionnés du patrimoine Vauclusien ont donc uni leurs forces, depuis 10 ans déjà, pour mettre en place une telle activité sur les derniers lambeaux de l'ancienne ligne ferrée reliant Orange et L'Isle/Sorgue via Carpentras. Ainsi est née l'association Ventoux Rail Nostalgie... C'était en 1997.

C'est dans le Bâtiment des Voyageurs de l'ancienne gare d'Aubignan-Loriol (le seul bâtiment de la ligne encore en état... puisque ceux de Sarrians et Jonquières sont en ruines) que l'association a finalement pris ses quartiers. Elle y nourrit plusieurs projets dont la composante principale reste avant toute chose la sauvegarde "dans leur jus" des quelques kilomètres de voie ferrée encore en place entre Sarrians et Carpentras.

VAISON LA ROMAINE

Stand de Ventoux Rail Nostalgie lors d'une exposition à Vaison... (Photo JL Bezet)

Maintenant il reste le plus difficile: Sauver la voie ferrée, dont la menace de dépose, pour faire place à une voie verte pour cyclotouristes, se fait de plus en plus précise.

Il y a quelques mois un rapprochement amical s'est effectué entre Ventoux Rail Nostalgie et l'association du Chemin de fer du Val de Provence afin d'étudier les modalités d'union des efforts des 2 associations voisines, pour la mise en place d'un VRAI train à vapeur en Vaucluse.

Un chemin de fer touristique en Vaucluse?

Ventoux Rail Nostalgie et CFVP disent: chiche!

Parce que c'est là le seul moyen de proposer une activité ludique, bon marché et très appréciée des petits et des grands dans une région où rien d'équivalent n'est disponible, tout en gardant la mémoire de l'affectation ferroviaire initiale de ces lieux. Les moyen de faire circuler du matériel historique dans un magnifique "écrin". Seule cette portion de ligne abandonnée offre un tel paysage!

 

A l'heure actuelle le projet d'une ligne Pernes les fontaines - Carpentras- Aubignan-loriol exploitée avec une locomotive à vapeur est bien avancé. Longuement mûri et calculé il a été soumis aux élus et présenté à la presse. Il a reçu presque partout un avis extrêmement favorable (communes de Pernes, Carpentras, .. S.N.C.F. et R.F.F., etc..). Les difficultés techniques pourraient être facilement résolues et l'essentiel des infrastructures est encore en place dans un état tout à fait acceptable pour ce type d'exploitation. Quant à la gare de Carpentras, encore exploitée par la S.N.C.F. elle permettra, lorsque la ligne sera réouverte au service des voyageurs, d'assurer le lien entre les TER et le train touristique. Mais un blocage subsiste quant à l'utilisation de la voie ferrée entre les gares de Carpentras et d'Aubignan-Loriol. Cette portion ayant en effet été déclassée et vendue au Conseil Général en vue de son déferrement pour l'installation d'une piste cyclable...

Mais le temps s'écoule répidement et si, malheureusement, aucun accord favorable sur cette section n'est pas trouvé dans les semaines à venir, c'est vers d'autres cieux que s'en iront la petite 030 TU et son train antique... Le Vaucluse à coup sûr y aura perdu la dernière et unique occasion qui lui était offerte de proposer une activité touristique originale tout en sauvegardant son patrimoine, sans que cela ne se fasse à la charge su contribuable...

Alors si vous soutenez cette idée, n'hésitez pas à adresser vos mails de soutien à ces associations et pourquoi pas, rejoignez les. Rendez vous à Châteaurenard pour un voyage avec le CFVP...

 

LE 08 JUIN 2009, SUR ORDRE DU CONSEIL GENERAL DE VAUCLUSE POURSUIVANT SON OUVRE DE DESTRUCTION, LA VOIE FERREE JONQUIERES-CARPENTRAS A ETE ARRACHEE... METTANT DE FAIT UN TERME A L'AVENTURE DU VELO-RAILS ET AUX PROJETS DE TRAIN TOURISTIQUE A VAPEUR, PRIVANT AINSI LE DEPARTEMENT D'UNE ACTIVITE TOURISTIQUE UNIQUE... REMERCIEMENTS A NOS ELUS.


CHEMIN DE FER D'ORANGE A CARPENTRAS (VAUCLUSE) par fanaplm84

 

LA 030 TU 46 Du Train à Vapeur du Val de Provence... (photos JL Bezet)

C'est donc la 030 TU 46 du TVVP qui oeuvre pour le moment entre Châteaurenard et Barbentane. Evoquons le parcours peu commun de cette petite machine d'origine américaine... C'est aux USA donc, à Pittsburg Pensylvannie, plus précisément (PORTER Company), que la "petite" 030 T a été conçue et assemblée au début des années 40. C'est un "beau bébé" d'un peu plus de 40 Tonnes qui porte le n° de série 7584. Mais elle n'est pas seule au monde et possède 513 soeurs "jumelles". Il faut dire qu'en ces temps troublés c'est l'US ARMY (Transportation Corps), en prévision des opérations en Europe, qui les a commandées. Simplissimes, robustes, ces machines à tout faire devait permettre l'acheminement des marchandises tout autant que les manoeuvres. Par un beau matin, c'est en Angleterre qu'elle retrouve une partie de ces consoeurs, affectées aux trafics locaux liés aux concentrations de matériel, prémices au débarquement en Normandie. 153 locos sont effectivement débarquées à Cherbourg (Les locs sont réparties entre les différents fronts), au lendemain du débarquement. Elles participent immédiatement à ce pourquoi elles avaient été conçues, transport du matériel, formation des trains, etc.. La guerre terminée, la S.N.C.F. reçoit un lot de 80 machines mises en retraite de leurs activités "militaires", dont une dizaine (chauffe au fuel) fréquenteront la région (dépôts de Marseille et Avignon). Mais il est à noter que 3 machines sont achetées "directement" par la régie des BdR à l'US ARMY. Affectées au dépôt de Marignane, elles seront engagées sur la "ligne des pétroles" (Pas des lanciers - la Mède) jusque vers la fin des années 60.

--

La 030 TU du TVVP à Châteaurenard (cliquer sur l'image pour voir la vidéo)

Quant à la TU 46, qui circule maintenant entre "Châto" et Barbentane, c'est dans les Balkans qu'elle a été retrouvée et récupérée où elle oeuvrait, il y a peu encore, sur un réseau industriel. Elle a du être entièrement et patiemment rénovée. Elle est maintenant une bien belle machine dont l'esthétique ne renie pas ses origines "far-west" (avec sa cloche à l'avant...). Elle vient maintenant prendre une "retraite" bien active sur les traces des "félibres", après avoir pendant 60 ans "roulé sa bosse" des U.S.A. jusqu'en Serbie et connu, très certainement, d'étonnantes aventures. Gageons que l'équipe de passionnés qui s'affairent désormais autour de cette "mamie" seront aux petits soins, alors qu'elle à certainement connu un nombre d'équipes de conduite important avec des hommes peu enclins aux bonnes "manières".

Faute de n'avoir plus de ligne pour circuler en Vaucluse et sans plus d'utilisation au CdF touristique du val de Provence, la 030 TU part, fin 2011, pour des cieux plus accueillants.. Tant pis pour les élus Vauclusiens qui, aveuglés par un projet fantôme de piste cyclable, n'ont pas su voir l'intérêt d'un train tourstique à vapeur dans le Comtat!

N.B.Cet article, écrit en 2008, est resté dans son état d'origine avec les informations du moment et l'usage du présent dans le texte. Bien évidemment, en avril 2012, alors que je mets à jour cet article les choses ont un peu évolué... Le Mastrou est en passe de reprendre de l'activité en... 2013. Les vélorails de Provence circulent avec succès pour la 3 eme saison, mais la 030 TU devenue sans utilisation, elle s'en est allée vers des lieux plus accueillant... Un train touristique "diésel" pourrait être remis en circulation en 2013 sur la même section.
Quant à la via vénaissia... Quelques travaux ont progressivement été engagés ici où là par les collectivités mais elle n'existe toujours pas en temps que piste cyclable et, à contrario, les bâtiments des gares maintenant abandonnés se sont fortement dégradés. La gare de Pernes, un temps pressentie comme point de départ d'un train touristique comtadin, est toujours en bien piteux état bien que la halle aux marchandises ait été, elle, entièrement rénovée par la commune. Quoi qu'il en soit il n'y aura plus jamais de train touristique en Vaucluse.

POUR EN SAVOIR PLUS... 1 clic!

Autres pages...

Autres sites...

 

-

Nuages noirs sur le vélorail.

Réunis en assemblée générale, les membres de l'association Ventoux-Rail-Nostalgie, malgré une certaine déception, on réaffirmé samedi leur volonté de convaincre les élus d'une cohabitation possible vélorail-véloroute. Après l'annonce faite par le SIVU (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique), le 20 février dernier, du démontage programmé des rails, l'incompréhension domine dans les ranges. Pourtant avec six manifestations organisées et de nomreux adhérents, l'année 2005 était prometteuse. Seul vélorail en PACA, la demande pour ce loisir aurait quadruplé depuis la parution d'un article dans un magazine. Bruno Bente, président de l'association souhaite qu'une étude approfondie soit effectuée avant d'entériner une décision irrémédiable: "Les plans de la S.N.C.F. révèlent une emprise assez étendue des terrains jouxtant la voie, rendant réalisable le doublement des voies." Louis Biscarrat, président du SIVU et maire de Jonquières a précisé: "Un bail emphytéotique a été signé avec le Conseil Général qui fera les travaux. C'est à lui qu'il faut vous adresser à présent. Mais je l'ai toujours dit, les ouvrages d'art situés sur la future voie verte me paraîssent être des obstacles majeurs". A son tour M Bodon président de la commission tourisme à la COVE et maire de Malaucène, estime qu'il faut provoquer une réunion avec les différents interlocuteurs.

Dauphiné Libéré mardi 18 février 2006.

-



    10/06/2008
    1 Poster un commentaire

    A découvrir aussi


    Inscrivez-vous au site

    Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

    Rejoignez les 106 autres membres

    www.webprovence.fr EspaceTrain.Com


    Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion